L’Agence française de développement finance le métro de Nagpur, au Maharashtra

Une facilité de crédit de 130 millions d’euros pour un transport urbain durable

Actualités

November 18, 2016

/ By / New Delhi



agence-francaise-de-developpement

Le gouvernement indien et l’Agence française de développement (AFD) ont signé le 17 novembre un accord portant sur une facilité de crédit de 130 millions d’euros pour le financement du projet de métro de Nagpur, une des grandes villes de l’Etat indien du Maharashtra (Centre-Ouest).

La signature a eu lieu à New Delhi, en présence d’Alexandre Ziegler, Ambassadeur de France en Inde, et de Brijesh Dixit, Directeur général de la Nagpur Metro Rail Corporation.

Ce projet de métro soutenu par l’AFD comptera deux lignes couvrant un tronçon de 38,1 km, avec 36 stations réparties dans la région métropolitaine de Nagpur. L’objectif est d’atteindre à terme 352 000 passagers par jour. L’achèvement de la construction est prévu pour 2018.

Ce projet entend intégrer au mieux le métro dans le tissu urbain, avec la construction d’un système moderne de transport en commun mais aussi de nouvelles stratégies de mobilité pour l’agglomération. Le Plan de mobilité globale intègre notamment dans son schéma général des rues piétonnières et des pistes cyclables, une meilleure connexion avec un réseau de bus publics développé et une gestion du crucial dernier kilomètre de transport pour les usagers, jusqu’à leur domicile ou leur lieu de travail.

Le projet entend ainsi réduire de manière significative les embouteillages dans la ville et adopter un modèle de développement plus vert. En encourageant la mise en place de systèmes de transport de masse, il s’agit aussi de réduire aussi nettement les émissions de gaz à effet de serre.

Le nouveau métro de Nagpur bénéficiera de l’initiative internationale «Mobiliser votre ville». Ce programme mondial, lancé lors de la conférence internationale sur le changement climatique COP21 à Paris en décembre 2015, vise à améliorer et à développer des systèmes de transport durables à faible intensité carbone dans 100 villes en développement dans le monde.

Une nouvelle coopération franco-indienne

Nagpur est l’une des trois villes en Inde à laquelle la France prête son assistance technique dans le cadre de la mission Smart Cities (« Villes intelligentes »). Ce nouveau financement illustre la volonté des gouvernements indiens et français de renforcer leur coopération dans le domaine des infrastructures de transport urbain durable.

Trois entreprises françaises sont déjà impliquées dans ce projet d’envergure: un consortium comprenant Systra et Egis Rail a remporté le contrat général de consulting ; Enia Architects a été sélectionné pour réaliser la conception de deux grandes stations de métro : Sitaburdi et Zero Mile; Vossloh Cogifer a été choisi pour fournir des systèmes de mobilité.

Avec ce dernier financement, les récentes opérations de l’AFD dans le secteur des transports urbains durables en Inde ont atteint 620 millions d’euros. Le gouvernement indien avait déjà contacté l’AFD pour financer les projets de métro de Bangalore et Kochi. L’action de l’AFD est menée conformément à son mandat défini avec les autorités indiennes, pour se concentrer sur la croissance verte et inclusive.

L’Agence française de développement est une institution publique de financement du développement qui met en œuvre la politique définie par le gouvernement français, travaille à la lutte contre la pauvreté et à la promotion du développement durable. L’AFD opère sur quatre continents via un réseau de 71 agences. Elle finance et soutient des projets qui améliorent les conditions de vie des populations, stimulent la croissance économique et protègent la planète. En 2014, l’AFD a engagé 8,1 milliards d’euros pour financer des projets dans les pays en développement et dans la France d’outre-mer. Depuis 2005, l’AFD a engagé 18 milliards d’euros pour des projets qui concilient développement et lutte contre le changement climatique, dont 2,8 milliards d’euros en 2014 (soit 53% de son financement pour cette année là) dans les pays en développement et émergents.

Similar Articles

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *