Europe India Foundation for Excellence

Unir l’UE et l’Inde autour des compétences

Evènement

November 24, 2016

/ By

Indes

novembre-décembre 2016

Après sa conférence réussie à l’UNESCO à Paris, l’EIFE organise un autre grand événement international autour du développement des compétences, à New Delhi, les 21 et 22 novembre 2016.

Alors que l’Inde a pour ambitieuse mission de fournir des compétences de toutes sortes à plus de 500 millions de jeunes ces 10 prochaines années, elle demande l’aide – technique et financière – de diverses institutions internationales et pays étrangers expérimentés dans ce domaine.

L’EIFE (Fondation Europe-Inde pour l’Excellence) organise une conférence internationale, l’India International Skill Development Summit, les 21 et 22 novembre, rassemblant les grands décideurs du secteur venus d’Europe et d’Inde.

Fondée pour promouvoir une plus ample collaboration entre les deux continents dans le développement des compétences, de l’éducation et de la Recherche et du Développement (R&D), l’EIFE agit comme une plate-forme permettant de rassembler les bons partenaires publics et privés dans ce domaine.

En mai dernier, avec l’UNESCO et l’OCDE, l’EIFE a organisé le « Global Skill Development Meeting », au siège de l’UNESCO, à Paris. Suivie par environ 175 professionnels du secteur venus de France, Allemagne, Suisse, du Royaume-Uni et d’Inde, elle a abordé par exemple la fourniture par l’Union Européenne à l’Inde d’une assistance dans la formation des formateurs, l’amélioration de son programme d’études et de certification, ainsi que les méthodologies de formation.

L’immense défi de la formation des jeunes en Inde a été souligné à cette occasion par Abhishek Mishra, ministre de l’Enseignement professionnel et de la Mission de développement des compétences, dans le gouvernement de l’Etat indien d’Uttar Pradesh. Il a rappelé que l’Inde était la plus jeune des grandes nations dans le monde. L’Uttar Pradesh étant l’Etat le plus peuplé d’Inde, il est confronté à la gigantesque tâche de former rapidement des dizaines de millions de jeunes et le ministre a présenté les initiatives entreprises par l’État en ce sens.

Sur près de 1,3 milliard d’Indiens, près de 65% sont dans la tranche d’âge actif  (15-64 ans) et près de la moitié (environ 650 millions de personnes) ont moins de 24 ans. Ce dernier groupe a besoin urgemment de compétences pour être employable. On estime qu’en 2030 les Indiens représenteront 28% de la population mondiale en âge de travailler et, par conséquent, avec une bonne formation, les jeunes Indiens pourraient aussi trouver des opportunités à l’étranger, pour combler les déficits croissants de main-d’œuvre dans plusieurs économies développées.

Cependant, à l’heure actuelle, seulement 2% de jeunes Indiens sont formés à des compétences professionnelles. En outre, des millions d’étudiants, bien qu’en théorie qualifiés, sont jugés peu employables, du fait du décalage entre leur formation et des besoins sur le terrain.

Les objectifs et les défis liés à l’exécution du programme « Skill India » lancé par le Premier ministre indien Narendra Modi, ont été abordés, pour améliorer la mobilité des travailleurs indiens et aligner les efforts sur les exigences internationales du marché du travail.

C’est dans ce contexte que l’EIFE organise désormais le premier « Sommet international sur le développement des compétences  en Inde ». L’EIFE entend aider les décideurs politiques et les institutions privées à comprendre l’approche de l’UE dans ce domaine et aider l’Inde à améliorer ses méthodes.

Les délégués indiens et les institutions spécialisées pourront aussi analyser les défis pour aider les jeunes à accroître leurs connaissances, qualifications et employabilité dans leur ensemble. « Les institutions venues de l’UE ont été sélectionnées en gardant à l’esprit les exigences de l’économie indienne, aujourd’hui et demain. Nous avons beaucoup étudié en Inde le terrain, pour comprendre les différents besoins et nous avons fait venir les institutions, au sein de l’UE, qui ont la capacité et le désir de travailler avec l’Inde et d’aider l’initiative ‘Skill India’ », explique le Comte Christopher de Breza, président fondateur de l’EIFE.

« J’ai notamment étudié les différences entre l’Inde et la Suisse dans l’enseignement et la formation professionnelle et ai trouvé que le modèle suisse  pouvait être adapté en Inde. La priorité est en particulier de développer en Inde des stratégies de formation des formateurs, des méthodes de formulation du curriculum, la certification et le système de progression des compétences », ajoute Samrat Garg, responsable pays de l’EIFE en Inde.

Les Chief Ministers des États indiens d’Odisha et d’Uttar Pradesh, et d’autres délégations, ont visité l’UE dernièrement, y abordant avec de nombreuses organisations spécialisées de nouvelles collaborations et avancées technologiques potentielles.

Vaibhav Aggarwal, directeur de projet à l’EIFE, en Inde, souligne que le pays est prêt à se développer dans ce domaine porteur: « Le lendemain de la conférence est consacré aux discussions approfondies entre les institutions nationales et internationales sur les perspectives de nouveaux projets concrets dans le développement des compétences de nombreux secteurs : agriculture, transformation des aliments, défense et aviation, énergie, tourisme et hôtellerie, textile et artisanat, automobile, éducation, beauté et bien-être, entre autres. »

« Le sommet devrait déboucher sur des conclusions et des décisions concrètes qui aideront l’Inde à conduire sa jeunesse sur la voie de l’amélioration et donc d’une nation développée », conclut le comte de Breza.

 

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

Comment