Le Delhi des écrivains

Actualités

Littérature

February 3, 2019

/ By / Delhi

Indes

janvier février 2019

jama_masjid

Partez à la découverte de Delhi et de ses habitants avec les écrivains. Ils offrent aux adultes et aux enfants la possibilité d’explorer cette ville sous ses multiples facettes, qu’elles soient historiques, politiques, économiques, sociales ou culturelles, positives ou négatives, mais toujours passionnantes.

Que vous ayez envie de découvrir ou d’approfondir vos connaissances sur l’Inde et Delhi depuis chez vous, de vous immerger dans la culture indienne au cours de votre voyage à travers cette ville, ou encore de la faire découvrir aux enfants, les livres seront vos meilleurs alliés. Pour explorer et comprendre Delhi, ses habitants et sa culture, quoi de mieux, en effet, que de partager l’expérience de ceux qui ont foulé le sol de cette ville passionnante et complexe ?

Nous vous proposons donc de découvrir quelques auteurs qui ont su capter l’essence de la ville et de la société de Delhi et vous accompagneront dans de fascinantes pérégrinations. Entre récit de voyage, anecdotes historiques, fictions, entretiens et récit pédagogique, ces amoureux de Delhi vous dévoilent la ville, sa fascinante histoire, ses merveilles, sa culture, mais également ses paradoxes et ses côtés sombres.

 

La cité des Djinns : une année à Delhi de William Dalrymple Traduction de Nathalie Trouveroy Éditions Noir sur Blanc Publication : 2006 Publication originale : City of Djinns, 1993 372 pages, 23 euros

La cité des Djinns : une année à Delhi de William Dalrymple, traduction de Nathalie Trouveroy, Éditions Noir sur Blanc, publication : 2006, publication originale : City of Djinns, 1993, 372 pages, 23 euros

L’Incontournable :

LA CITÉ DES DJINNS : UNE ANNÉE À DELHI
de William Dalrymple 

L’AUTEUR :
Historien et journaliste écossais, William Dalrymple est un écrivain primé et reconnu, notamment dans la littérature de voyage, ainsi qu’un fin connaisseur de l’Inde ayant publié de nombreux ouvrages sur le sujet, dont Le Moghol blanc (2005), L’Âge de Kali (2004), Le Dernier Moghol (2008) ou encore Neuf vies (2010). Dans La cité des Djinns, il fait le portrait de la ville de Delhi dans une sorte de journal, un récit de ses premiers pas dans cette ville où il réside encore aujourd’hui.

LE LIVRE :
Dans ce passionnant roman de voyage, fruit d’un formidable travail de recherche extrêmement bien documenté et aux sources variées, William Dalrymple nous mène à travers les rues et ruelles de Delhi et nous fait découvrir la ville tout en nous donnant accès à une myriade d’informations, culturelles, historiques, architecturales, religieuses…

Le récit est truffé de délicieuses anecdotes redonnant vie à tous les épisodes historiques majeures qu’a connus Delhi. Une source incommensurable de connaissances, mais écrite sous sa plume agile, avec légèreté et un humour irrésistible. Nous l’accompagnons avec plaisir dans ses pérégrinations delhiites et historiques, entre étonnement partagé lors des premiers pas dans un environnement inconnu et émerveillement devant les incroyables lieux, monuments, histoires et mythes liés à la capitale.

Au gré de ses déambulations, de ses découvertes et de ses rencontres, vous faites plus ample connaissance avec les grandes figures historiques et politiques de toutes les périodes, telles que les empereurs Shah Jahan et Aurangzeb, le Britannique William Fraser, le grand voyageur Ibn Battuta, le terrible sultan Mohammed bin Tughluk ou encore le saint soufi Hazrat Nizamuddin. Mais vous y rencontrez également des témoins et des personnages parfois incongrus, telles ces deux sœurs anglo-indiennes, représentant les vestiges de l’Empire britannique, ou encore des légendes comme le Seigneur Vert, Kwaja Khizr, aux origines immémoriales, et bien sûr les djinns. Un auteur et un ouvrage définitivement incontournables pour découvrir Delhi, et l’Inde en général, qui vous donneront envie de vous plonger dans l’atmosphère magique, poétique et historique de cette ville.


Delhi Capitale de Rana Dasgupta Traduction de Bernard Turle Éditions Buchet Chastel Publication : 2016 Publication originale : Capital : The Eruption of Delhi, 2014 592 pages, 25 euros

Delhi Capitale de Rana Dasgupta, traduction de Bernard Turle, Éditions Buchet Chastel, publication : 2016, publication originale : Capital : The Eruption of Delhi, 2014, 592 pages, 25 euros

Le politique :

DELHI CAPITALE
de Rana Dasgupta

L’AUTEUR :
Écrivain et essayiste indo-britannique, Rana Dasgupta naît en Grande-Bretagne où il grandit et fait ses études avant de s’installer en Inde, à Delhi. Après ses deux premiers livres, Tokyo : vol annulé (2005) et Solo (2011), il écrit Delhi Capitale, avec lequel il remporte le Prix Émile Guimet de littérature asiatique 2017, organisé par le Musée Guimet (musée national des arts asiatiques à Paris) et venant récompenser les ouvrages faisant « découvrir une Asie protéiforme et toujours surprenante ».

LE LIVRE :
Rana Dasgupta, lui aussi dresse le portrait de la mégalopole indienne, mais davantage encore de sa population, et en particulier de la « nouvelle classe moyenne indienne » ou plus exactement des « membres d’une classe argentée et en pleine ascension de la population urbaine indienne qui se considère comme le vecteur principal et les principaux bénéficiaires de la mondialisation, » selon les mots de l’auteur. Un portrait socio-économique donc, mais au travers d’un roman à l’écriture poétique, qui fera le bonheur des amateurs de politique, d’économie ou tout simplement de l’Inde. Il explique les mutations qu’a connues Delhi, l’explosion urbanistique et démographique de cette ville qu’il a redécouverte en 2000. D’origine indienne, il partage son expérience personnelle et familiale tout en délivrant le résultat de son travail d’enquête historique et sociologique, regorgeant d’entretiens éclairants, et son analyse critique de la métamorphose de la capitale.

Le président du Jury du Prix Émile Guimet de littérature asiatique, Jean-Claude Carrière, loue la poésie de l’écriture de Rana Dasgupta et considère que Delhi Capitale offre des clefs de découverte et de redécouvertes insoupçonnées : « Une ville qu’on croit connaître, dans un pays qu’on croit aimer, et il suffit d’un livre, jouant avec la réalité et ce que nous appelons des “histoires” (vraies, en l’occurrence), pour que le connu se révèle inconnu, et que cette ville s’ouvre comme une fleur rare, que jusque-là nous ne savions ni sentir, ni voir. »


Delhi Noir, Nouvelles noires présenté par Hirsh Sawhney Traduction de Sébastien Doubinsky Éditions Asphalte Collection Asphalte Noir (Nouvelles noires) Publication : 2012 Publication originale : Delhi Noir, 2009 288 pages, 21 euros

Delhi Noir, Nouvelles noires présenté par Hirsh Sawhney, traduction de Sébastien Doubinsky, Éditions Asphalte, Collection Asphalte Noir (Nouvelles noires), publication : 2012, publication originale : Delhi Noir, 2009, 288 pages, 21 euros

Le noir :

DELHI NOIR, NOUVELLES NOIRES
présenté par Hirsh Sawhney

LES AUTEURS :
Cette anthologie rassemble quatorze écrivains d’horizons différents – de jeunes auteurs comme des écrivains confirmés, femmes et hommes de différentes origines et de différentes religions – mais qui partagent « le goût d’écrire des textes qui se veulent agréables sans se détourner du côté désagréable de la ville », selon Hirsh Sawhney.

Omair Ahmad, Radhika Jha, Tabish Khair, Irwin Allan Sealy, Ruchir Joshi, Nalinaksha Bhattacharya, Meera Nair, Siddharth Chowdhury, Mohan Sikka, Palash K. Mehrotra, Hartosh Singh Bal, Hirsh Sawhney, Uday Prakash et Manjula Padmanabhan.

LE LIVRE :
Hirsh Sawhney, regrettant le manque d’engouement pour la fiction policière en Inde, souhaitait mettre en lumière cette littérature noire, en particulier dans une ville qui est confrontée aux réelles « angoisses et turpitudes quotidiennes » de la corruption et du crime. Delhi noir offre une perspective totalement différente sur la capitale. Ce recueil de nouvelles permet d’embrasser cette ville dans sa totalité, sans oublier ses aspects sombres. Les quatorze nouvelles font un portrait alternatif de cette ville chaotique où se mêlent les plus fortunés et les plus démunis, au travers de fictions noires vous plongeant dans les milieux interlopes de la capitale et permettant aussi de dévoiler certaines réalités. Elles vous guident à travers différents célèbres quartiers de Delhi mais également dans ses quartiers malfamés et vous content des histoires sombres, glaçantes et au suspense haletant, souvent avec un humour grinçant et toujours en évitant le politiquement correct. Ce florilège est divisé selon trois thématiques. La première partie est dédiée au rôle de la police et s’intitule « Avec vous, pour vous, toujours », la devise de la police de Delhi. La seconde traite de la jeunesse, avec un titre évocateur « Jeunistan », slogan d’une publicité en anglais (« Youngistan ») d’une boisson gazeuse. Enfin la troisième et dernière partie, sous le titre « ville emmurée, ville du monde » tirée d’une campagne liée au passé douloureux de Delhi lancée par le journal Times of India, offre pour toile de fond l’histoire et ses évolutions sociales.


Delhi, Unknown tales of a city de Ronald Vivian Smith Éditions Roli Books The Lotus Collection Publication : 2015 208 pages

Delhi, Unknown tales of a city de Ronald Vivian Smith, Éditions Roli Books, The Lotus Collection, publication : 2015, 208 pages

L’historique : 

DELHI, UNKNOWN TALES OF A CITY
de Ronald Vivian Smith

L’AUTEUR:
Fils du célèbre journaliste Thomas Smith, Ronald Vivian Smith, soit R. V. Smith, est un écrivain et journaliste primé. Si son premier amour est Agra, la ville où il est né, il tombe amoureux de sa ville d’adoption, Delhi, où il arrive au début des années 1960, et à laquelle il consacre plusieurs ouvrages, dont le très loué The Delhi that No-one Knows (2005), ou Capital Vignettes (2008), ou encore Delhi Rambles (2014). Il est également l’auteur de romans et de poèmes.

LE LIVRE :
Delhi, Unknown tales of a city, qui est une compilation des articles de Ronald Vivian Smith publiées dans les journaux indiens The Statesman et The Hindu entre 1990 et 2011, vous offre encore une autre vision des multiples facettes de Delhi.

Tout d’abord, il s’agit d’un livre pour les anglophones, aucune traduction n’ayant encore vu le jour, mais la richesse des sujets, des connaissances et anecdotes contenues dans ses 73 chroniques vaut la peine de faire quelques efforts de lecture en anglais !

Tout comme son père, Thomas Smith, cet amoureux de Delhi et des vieilles pierres, ce flâneur et très réputé chroniqueur de la capitale fait la part belle à l’histoire. En effet, R. V. Smith sera votre meilleur guide pour vous faire découvrir les différents quartiers de Delhi et ses monuments, les plus connus comme les plus secrets, et tout cela en faisant revivre l’histoire, la grande histoire mais aussi « la petite histoire ». Selon le célèbre écrivain Kushwant Singh : « Quand il s’agit d’écrire sur les monuments de Delhi – connus, peu connus ou inconnus – personne ne fait un meilleur travail que R. V. Smith. »

Mais, riches de ses anecdotes rares, de ses légendes et de ses rencontres avec les Delhiwallas (que l’on peut traduire par « ceux de Delhi »), ses chroniques ne s’arrêtent pas là. Il dépeint, en outre, la vie à Delhi, ses habitants et leur culture, mais là aussi, il ajoute sa touche d’originalité et son angle historique. Ainsi par exemple, s’il vous fait découvrir le festival des couleurs, Holi, il vous narre comment cet important festival hindou était célébré sous l’Empire britannique ou encore après la Partition de 1948. Il partage son expérience et vous fait voyager avec lui à travers la ville et le temps, naviguant du passé au présent, et vous transmettant les différentes atmosphères de la ville.


Navani de Delhi de Anne Benoit-Renard et Mylène Rigaudie Éditions ABC Melody Collection Viens voir ma ville Publication : 2018 40 pages, 14 euros

Navani de Delhi de Anne Benoit-Renard et Mylène Rigaudie, Éditions ABC Melody, Collection Viens voir ma ville, publication : 2018, 40 pages, 14 euros

Le pédagogique :

NAVANI DE DELHI
de Anne Benoit-Renard et Mylène Rigaudie

LES AUTEURS :
Anne Benoit-Renard a publié plusieurs ouvrages grand public et c’est après un voyage en Inde de plusieurs mois avec ses enfants, qu’elle a décidé de se lancer dans l’écriture de livres pour la jeunesse. Mylène Rigaudie est illustratrice depuis 2007 et a illustré de nombreuses histoires pour la presse et l’édition jeunesse.

LE LIVRE :
Navani de Delhi est un livre pour enfants qui fera découvrir Delhi et la culture indienne aux plus jeunes, et par la même occasion aux plus grands ! En effet, Navani est une écolière indienne qui vous invite à explorer sa ville et sa culture. Accompagné de belles illustrations, mais aussi d’une version audio permettant de mieux s’immerger dans la ville, avec le son des oiseaux ou encore de la musique, le texte aborde, par la voix de la petite fille, de nombreux sujets donnant un bon aperçu de l’Inde aux petits. Au programme : la ville bien sûr, avec ses temples et ses bazars, mais aussi le Taj Mahal, sa maison, sa famille, son école, ses amis, la musique, les activités, les fêtes ou encore la cuisine indienne. Ce livre pédagogique, original et ludique, qui s’accompagne de petits cadeaux, telle une planche de stickers, recèle toutes sortes d’informations passionnantes pour les enfants qui, pour certains, retiendront particulièrement l’existence de l’hôpital pour oiseaux de Delhi, fameux bâtiment jaïn de Chandni chowk faisant face au Fort rouge, mais qui pourraient bien intéresser également les parents.

Similar Articles

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *