Un livre indien pour enfants

Le Tigre de Miel de Karthika Naïr et Joëlle Jolivet

Actualités

Littérature

December 1, 2015

/ By / Paris



Un format imposant, un contenu captivant, des propos intelligents, un ton poétique et malicieux et des personnages particulièrement attachants.

L’histoire nous transporte dans l’univers fascinant des Sundarbans, l’immense mangrove qui s’étend du nord-est de l’Inde au Bangladesh, avec son écosystème riche et très fragile où la végétation pousse directement dans des zones temporairement inondées.

On y fait la connaissance d’un petit garçon, Shonu, et de sa famille. Sa maman est éleveuse de crevettes qu’elle vend au marché et son papa est chasseur de miel. En été, il récolte le miel « des milliers et des milliers, peut-être des millions d’abeilles » protégées par leur belle reine qui prodigue ses bontés à toute la faune et la flore.

Ensemble, Shonu et ses parents vivent au rythme des saisons, et dans les Sundarbans, on sait ce que cela veut dire, puisqu’il y en a six ! Mais il faut apprendre à sauvegarder cet équilibre beau et fragile.

D’ailleurs, deux êtres mythiques vivent dans cet endroit unique pour le protéger : la guerrière Bonbibi, la déesse gardienne des Sundarbans et « celui-dont-on-ne-doit-pas prononcer le nom »… Non, rien à voir avec Lord Voldemort et Harry Potter… Ce « méchant » là est bien plus subtil ! Il défend sa forêt bien aimée et spécialement les abeilles qui y font un travail essentiel en polonisant toute la mangrove.

Langue riche et complexe

Le Tigre de Miel, c’est aussi une histoire dans l’histoire. Un adulte fait ce récit à un jeune enfant qui ne comprend pas pourquoi il ne peut pas manger de miel en hiver.

Au cours de la narration, le malicieux enfant pose des questions à l’adulte qui oriente alors le cours de son récit. La langue est riche et complexe. L’enfant n’est pas un idiot. Les décors sont décrits avec précision et finesse.

Et que dire de la tournure que prennent les choses ? Poétique,  surprenante,  émouvante ? Ici, il n’y a pas de leçon de morale facile, pas de propos lénifiants, pas de vérités toutes faites. Le Tigre de Miel est un conte fantastique, beau et attachant, qui a le pouvoir de provoquer l’étonnement du lecteur, petit ou grand. Il pose de façon imagée et habile des questions sur notre rapport à l’environnement et notre capacité à nous engager.

Et si cet album est aussi singulier, c’est peut-être parce qu’il est né de l’histoire de plusieurs rencontres.

Karthika Naïr, l’auteur du Tigre de Miel est aussi poète, scénariste et … productrice de danse. Par l’intermédiaire  de la directrice du Bureau du livre de l’Ambassade de France à Delhi, Judith Oriol, Karthika rencontre alors Joëlle Jolivet, la talentueuse illustratrice de l’album.

Joëlle Jolivet est bien connue en France pour avoir embelli les textes de plus d’une quarantaine d’ouvrages. Pour cet album-là, il lui aura fallu néanmoins 6 mois de recherches avant d’esquisser le moindre trait de crayon ! Elle s’inspire finalement des Patachitras, un art du Bengale et de l’Orissa pratiqué par des conteurs ambulants qui peignaient sur des étoffes les dieux et les personnages des histoires qu’ils chantaient dans les rues. C’est une réussite !

Et puis, comme Joëlle Jolivet travaille souvent avec les Editions Hélium, voilà que Sophie Giraud, l’éditrice de la petite maison rachetée par Actes Sud, entre dans l’aventure et co-publie l’ouvrage en français en 2014.

De merveilleux hasards ? Peut-être. Et comme cette histoire ne laisse pas indifférent, voici qu’elle provoque à son tour une multitude d’autres histoires.

Au Bangladesh, lors de la récente catastrophe écologique du fleuve Sela, dans lequel se sont déversés plus de 200 000 litres de pétrole, l’album, retravaillé pour la cause, est devenu le porte-drapeau d’une campagne visant à mobiliser l’opinion publique.

L’album rencontre un franc succès auprès des jeunes lecteurs à « l’imaginaire réjouissant » selon Karthika Naïr. Il est désormais disponible en anglais, américain, français,  et allemand.

Il est urgent de découvrir cette histoire…

 

Couverture du livre "Le tigre de miel"

Couverture du livre “Le tigre de miel”

Collection  HELIUM ALBUM aux éditions Helium, 56 pages. 16,90 euros. 

A partir de 5 ans.

Similar Articles

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *