Conférence internationale sur le Zéro

La contribution indienne aux mathématiques

Actualités

News - Indes

April 5, 2016

/ By / Paris



smriti-irani-at-unesco-conferece-on-zero

La directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova et la ministre indienne des Ressources humaines Smriti Irani ont dévoilé le buste de bronze du mathématicien indien Aryabhata lors de la conférence internationale sur le Zéro à Paris.

La Délégation permanente de l’Inde auprès de l’UNESCO a organisé une conférence Internationale sur le Zéro,  le 4 et 5 avril dernier à Paris. Smriti Irani, la ministre indienne des Ressources humaines a inauguré la conférence qui a mis en avant la riche contribution de l’Inde – grâce à ses personnalités brillantes – à l’essor des mathématiques. 

« Nous devons beaucoup aux Indiens, qui nous ont appris à compter ; sans eux jamais aucune de nos grandes découvertes n’aurait pu voir le jour », avait déclaré Albert Einstein. Les mathématiques ne sont en effet pas une nouveauté en Inde, qui au contraire possède une tradition illustre en la matière, de la période védique jusqu’à nos jours.

Les opérations arithmétiques (Ganit) comme l’addition, la soustraction, la multiplication, la division, les carrés, les cubes et les racines, figuraient déjà dans les textes anciens. Durant la période classique des mathématiques indiennes (400-1600), des contributions très importantes ont été apportées par des savants tels quels Aryabhata, Brahmagupta, Mahavira, Bhaskara II, Madhava of Sangamagrama and Nilkantha Somayaji. Leurs notions furent ensuite transmises au Moyen Orient, en Chine et en Europe, où elles se développèrent davantage jusqu’à devenir les fondements de nombreux domaines des mathématiques.

Pendant son allocution lors de l’inauguration de la conférence, Smriti Irani a mis en avant l’importance de la qualité et de l’accès à l’éducation. Selon elle : « la paix dans le monde ne sera possible que lorsque les nations auront réussi à réduire les inégalités qui existent dans le système éducatif ». 

« L’Inde est dans une phase de transformation positive. Notre gouvernement a lancé un des programmes les plus ambitieux du monde pour développer les compétences  et l’éducation dans les quatre coins du pays. Nous nous focalisons sur la qualité des programmes scolaires et des enseignants. Pour les matières comme les mathématiques et les sciences, le gouvernement souhaite en faciliter l’accès à tous les enfants et tout particulièrement aux filles et aux enfants handicapés », a-t-elle ajouté.

La Conférence internationale s’est ouverte avec un séminaire au sujet des « Perles de Ramanuja et leur impact durable sur les mathématiques » et s’est poursuivie avec des sessions sur les « Traditions mathématiques du monde arabe » et « Les mathématiques dans la musique indienne ». Le Professeur indien Manjul Bhargava de l’Université de Princeton a décrit le lien qui existe entre les mathématiques et la poésie indienne. Il a évoqué notamment le mathématicien indien Panini (520 avant J-C), qui avait alors utilisé des termes purement mathématiques pour expliquer la grammaire du Sanskrit. Il a listé aussi les 10 grands mathématiciens indiens, en regrettant toutefois qu’aucun livre indien ne les mentionne désormais ainsi que leur contribution cruciale au développement des mathématiques (dont la trigonométrie, la géométrie, l’algèbre etc.). Le jeune public invité aux séminaires – qui se sont déroulés  dans différents lieux dont l’Université Pierre et Marie Curie – a participé à des ateliers interactifs et à la projection de films sur les mathématiques.

Au cours de la cérémonie de clôture, Smriti Irani a dévoilé le buste de bronze du mathématicien et astronome indien Aryabhata, offert par l’Inde à l’UNESCO, en tant que contribution à l’univers des mathématiques et des sciences. Le buste a été sculpté par le célèbre sculpteur indien Ram Sutar. C’est la première fois qu’un tel événement sur la contribution de l’Inde à l’essor des mathématiques a été organisé par l’UNESCO.

— UNESCO (@UNESCO) 5 avril 2016

 

Les mathématiques indiennes : nombres négatifs, Zéro, Infini et au-del

Les mathématiques indiennes : nombres négatifs, Zéro, Infini et au-del

Conférence sur le Zéro à l'Université Pierre et Marie Curie

Conférence sur le Zéro à l’Université Pierre et Marie Curie

 

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *