Un safari dans la jungle du parc national Jim Corbett

Actualités

L' INDE IMAGÉE

July 21, 2017

/ By and / Uttarakhand



« Il n’y a pas de langage universel dans les jungles, chaque espèce parle sa propre langue », déclarait Jim Corbett, chasseur et naturaliste anglo-indien. Dans l’Etat de l’Uttarakhand (Nord), le parc Corbett est connu pour sa nature indomptée. Retour sur notre safari et nos rencontres sauvages.

S’étendant sur près de 1 318 kilomètre carrés au pied de l’Himalaya, le parc Corbett, la plus ancienne réserve de tigres du pays, est le paradis des passionnés d’oiseaux. Le silence de la jungle, refuge de quelques 600 espèces, est déchiré par divers chants mélodieux : martins-pêcheurs d’Himalaya, calaos indiens, faisans de Kalij, gobe-mouches du paradis ainsi qu’une pléthore de mangeurs d’abeilles aux diverses couleurs, hiboux, pics-verts, perruches, coucous, colombes et autres merles américains.

Alors que nous nous enfonçons dans la forêt, nous sommes accueillis par des cervidés – chitals, sambars et muntjacs – laissant bientôt place à des paons et des sangliers sauvages dans leur habitat naturel. Bien que la jungle soit connue pour ses tigres et ses léopards, éléphants, cerfs, et singes, entre autres, peuvent être facilement repérés.

Une grande partie du parc se situe sur les bords de la rivière Kosi, où les touristes s’adonnent au rafting, à la pêche et à la tyrolienne, au départ du pont Jhula pour remonter la rivière Kosi. Le temple de la déesse « Garjiya », la cascade Corbett, la vue panoramique sur l’Himalaya et la maison de Jim Corbett à Kaladhungi sont les attractions touristiques principales autour du parc.

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *