Des recettes pour Noël

Porc vindaloo et Milk Cream

Actualités

Cuisine

November 21, 2017

/ By / New Delhi

Indes

Novembre-Décembre 2017

Indal (Porc vindaloo), Milk Cream

Indal (Porc vindaloo), Milk Cream

Petit avant-goût des fêtes, nous vous proposons de vous regaler avec de savoureuses recettes de Noël : un plat typique des chrétiens des régions côtières de l’Ouest et une patisserie dont les Indiens sont très friands.

L’Inde est rarement associée à la chrétienté ou Noël. Pourtant cette religion est arrivée en Inde pratiquement au même moment où elle touchait les côtes européennes, en Grèce, au 1er siècle. Le christianisme est la troisième religion de l’Inde, après l’hindouisme et l’islam, et compte environ 5 % de la population indienne. En dehors du Kerala, il existe plusieurs poches de communautés chrétiennes sur le sous-continent : autour de Mangalore dans l’Etat de Karnataka (Sud), à Mumbai et Goa (Ouest) et dans une grande partie de Nord-Est du pays.

Noël en Inde prend une toute autre dimension, baigné d’influences très locales. Bien que dans l’hémisphère Nord, l’hiver indien est souvent une belle saison chaude, plus de 25°C en décembre. Excepté dans les hautes montagnes du Nord, il n’y a pas de neige et encore moins de sapins. Il n’empêche qu’à Noël, toutes les maisons chrétiennes s’ornent toujours d’un sapin artificiel et de coton en guise de neige. De même, chaque maison arrange une crèche avec l’étable, les animaux et les personnages de la famille sainte.

La cuisine joue aussi un rôle important dans les festivités. C’est souvent un métissage de plats hérités des colons portugais ou anglais et de gastronomie locale. Les chrétiens n’ayant aucune restriction alimentaire, Noël est souvent l’occasion de préparer des plats de viande et de tuer un cochon ou une chèvre. La ménagère profite aussi du moment pour dévoiler tous ses talents de confiseur.

Ci-dessous un plat typique des chrétiens des régions côtières de l’Ouest de l’Inde, l’« Indal », la version originale du porc « vindaloo ». Le vrai « vindaloo » est fait à base de porc et non d’agneau, de volaille ou de poisson comme si souvent servi dans les restaurants indiens d’Europe. Nous vous proposons également une recette sucrée, le « milk cream » qui, contrairement à ce que son nom suggère, n’a rien à avoir avec de la crème.


INDAL (PORC VINDALOO)

INGRÉDIENTS

• 1½ kg de porc (choisissez des morceaux gras, comme la poitrine ou l’échine, ou les deux)

• 1 càs d’huile

• sel

• 3 oignons émincés

• 6 piments verts (moyens ou doux) émincés

• 5 cm de gingembre découpés en julienne Pour la pâte d’épices :

• 15 piments rouges, moyennement piquants (la recette originale utilise le double de piments forts)

• 1 càs de paprika doux

• 5 gousses d’ail

• 1 càs de graines de cumin

• 1 càs de grains de poivre

• 1 càc de curcuma

• 3 cm de gingembre frais

• ½ bâton de cannelle

• 1 tasse de vinaigre doux (de cidre, de noix de coco ou de riz)

MÉTHODE

Mixer ensemble tous les ingrédients de la pâte d’épices.

Couper la viande en morceaux.

Ajouter le sel et la pâte d’épices à la viande et laisser mariner pendant au moins une demi-heure (et jusqu’à une nuit).

Faire chauffer l’huile.

Ajouter les oignons, les piments verts et le gingembre.

Lorsque l’oignon devient translucide ajouter la viande marinée et faire revenir.

Si nécessaire, ajouter un peu d’eau bouillante et laisser mijoter pendant une heure, ou jusqu’à ce que ce que la viande soit fondante.

Servir avec du riz et une salade.

MILK CREAM INGRÉDIENTS

• 1 litre de lait

• 250 g de sucre

• 250 g de noix de cajou réduites en poudre

• 1 càs de « Ghee » (beurre clarifié)

MÉTHODE

Faire bouillir le lait jusqu’à réduction de moitié, à feu doux et en remuant constamment.

Ajouter le sucre et continuer à remuer jusqu’à ce que le mélange épaississe.

Ajouter la poudre de noix de cajou.

S’assurer que le mélange n’attache pas au fond de la casserole.

Quand le mélange commence à se séparer des parois de la casserole, tester sa consistance en laissant tomber une goutte dans l’eau glacée, si elle se solidifie, c’est bon, sinon poursuivre la cuisson.

Laisser refroidir un peu, puis prélever de petits morceaux et les disposer dans des moules en silicones.

Il est également possible d’étaler la pâte sur une plaque et de la découper en losanges.

Cette confiserie se garde longtemps dans une boîte fermée hermétiquement, ce qui n’arrive quasiment jamais tellement c’est bon !

Similar Articles

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *