Cérémonie de remise du premier Rafale à l’Inde

Vers un nouveau contrat Rafale ?

Actualités

Economie

October 8, 2019

/ By

Indes

Rafale

Ce mardi 8 octobre, à Mérignac, les ministres de la Défense français et indiens assisteront à la cérémonie officielle de livraison à l’Inde du premier Rafale sur les 36 appareils prévus par le contrat de 2016. Mais ce contrat qui a suscité la polémique pourrait-il en cacher un autre ?

C’est à l’usine Dassault de Mérignac, près de Bordeaux, que se déroulera la cérémonie de livraison à l’Inde du premier avion de chasse Rafale des 36 appareils vendus dans le cadre du contrat de 2016. Le ministre de la Défense indien, Rajnath Singh s’est rendu lundi en France pour une visite de trois jours.

Ce mardi 8 octobre, il rencontrera le président Emmanuel Macron à l’Élysée avant d’assister à la cérémonie de remise du Rafale avec son homologue français, Florence Parly. À cette occasion, et en ce jour d’anniversaire de la création de l’armée de l’air indienne et de la fête de Dussehra (marquant la victoire de Rama sur le démon Ravana), Rajnath Singh participera à une Shastra puja, soit une cérémonie religieuse, puis effectuera un vol dans l’avion de chasse, selon un porte-parole du ministère de la Défense. Seront également au menu de cette visite le dialogue de défense franco-indien avec la ministre française de la Défense et une rencontre avec les acteurs français de l’industrie de défense le 9 octobre.

Vers un nouveau contrat ?

Dans un tweet louant la relation franco-indienne, Rajnath Singh a déclaré que sa « visite avait pour but d’étendre le partenariat stratégique existant entre les deux pays ». Est-ce à dire qu’un nouveau contrat Rafale pourrait voir le jour ?

Si le contrat de 2016 a connu des turbulences, tant durant la négociation qu’après sa conclusion (voir l’encadré « la saga Rafale : attractions et turbulences » dans l’article « Le marché indien de l’aéronautique de défense, la France aux avant-postes ? »), d’aucuns considèrent que face aux importants besoins des différents corps de l’armée indienne dotés d’une flotte vieillissante, les discussions ont pu reprendre en cette période d’accalmie polémique après la réélection triomphale du Premier ministre Narendra Modi. Elles seraient en outre facilitées par le regain de tensions avec le Pakistan, qui justifierait de nouvelles acquisitions rapides. Dassault est sur les rangs pour plusieurs appels d’offres et le groupement d’intérêt économique (G.I.E.) Rafale peut se targuer de posséder des atouts avec les différents investissements opérés dans le cadre des offsets, ou compensations industrielles, du contrat de 2016. Car si nouveau contrat il y avait, il devrait, cette fois, porter sur des appareils construits sur le sol indien, conformément à la politique du « Make in India » du gouvernement de Narendra Modi.

Pour l’heure, l’arrivée en Inde des quatre premiers Rafale est prévue d’ici mai 2020 et la totalité des 36 Rafale, qui seront stationnés sur les bases d’Ambala et d’Hasimara, respectivement à proximité des frontières pakistanaise et chinoise, devrait être livrée d’ici septembre 2022.

Similar Articles

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *