L’ashwaganda

la plante qui donne la force

Bien-être

June 1, 2015

/ By

Indes

mai - juin 2015



L’ashwaganda

Une étude récente a confirmé l’action bénéfique de l’ashwagandha sur la polyarthrite rhumatoïde, une forme de rhumatisme très douloureuse. La plante est aussi largement utilisée en Ayurveda en cas de stress et de fatigue générale.

En avril dernier, un rapport de l’All India Institute of Medical Sciences (AIIMS), le grand hôpital public de Delhi, portant sur 125 patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde attestait que la poudre d’ashwagandha (withania somnifera) aidait à améliorer le fonctionnement des articulations et permettait de lutter contre la douleur engendrée par cette forme de rhumatisme très invalidante. Cinq grammes de la plante deux fois par jour pris dans de l’eau ou du lait tiède pendant trois semaines, suivis de 100 g de la préparation sidh makardhwaj (une formule d’herbes et de minéraux) pendant quatre semaines avaient des résultats très bénéfiques.

L’étude, publiée dans l’Indian Journal of Medical Research, confirmait par ailleurs que l’ashwagandha (appelée aussi « cerise d’hiver ») avait des propriétés anti-inflammatoires, anti-stress, et immunomodulatrices (qui modifient le déroulement des réactions immunitaires).

Un aphrodisiaque

Cet arbuste à feuilles persistantes et aux petites baies rouges, que l’on trouve principalement dans le nord-ouest de l’Inde, du Punjab à l’Himachal Pradesh et au Jammu-et-Cachemire, pousse jusqu’à 1 500 mètres d’altitude. Ses effets bénéfiques sont connus depuis 3 000 ans. Littéralement, ashwagandha veut dire en sanskrit « l’odeur et la force d’un cheval » !

« Une appellation due probablement à l’odeur de l’herbe et aux effets énergisants de sa racine », souligne le site d’une des principales marques indiennes qui commercialisent la plante.

L’ashwagandha est un aphrodisiaque. D’où son nom de « gingseng indien ». L’une des rares études cliniques dans ce domaine a été réalisée par des chercheurs de l’université de Jaipur.

Contre la dépression

Utilisée pour traiter la fièvre, la « cerise d’hiver » renforce le système immunitaire, et contribue au bien-être général. Ses effets sur la mémoire et la capacité cognitive des patients ont été confirmés par des chercheurs de l’université de Leipzig, en Allemagne.

D’autres scientifiques, de la Banaras Hindu University, à Varanasi, ont démontré quant à eux les propriétés anti-oxydantes de la plante. Elle joue un rôle contre la fatigue cérébrale, diminuant les méfaits de la dépression. Ses vertus relaxantes et calmantes, enfin, favorisent le sommeil réparateur et la relaxation.

En Inde, plusieurs marques facilement disponibles en pharmacie commercialisent l’ashwagandha en gélules.

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *