Le brahmi

la plante de la mémoire

Bien-être

April 2, 2015

/ By

Indes

mars-avril 2015



bine_etre

En cas de troubles de la mémoire, de maladie d’Alzheimer, ou en période d’examen,le brahmi peut vous aider. Cette petite plante aquatique est réputée en Ayurveda pour ses bénéfices sur le cerveau. Elle est aussi préconisée dans les soins capillaires.

Son nom « brahmi », vient de Brahma, le dieu créateur du panthéon hindou. Rien de moins ! Pour la petite plante vivace et rampante issue des marais et autres zones humides de l’Inde (mais aussi du Népal, du Sri Lanka, et d’autres pays asiatiques) la barre est placée très haut. Mais son nom n’est pas usurpé. Ses résultats sur la mémoire, prouvés scientifiquement, sont connus depuis 3 000 ans. Le brahmi (bacopamonnieri) est réputé pour améliorer la concentration et traiter les troubles de l’attention. Ses effets sont extrêmement bénéfiques tant sur les adolescents en période d’examens que sur les personnes âgées. Des chercheurs australiens ont même démontré qu’il était efficace pour lutter contre la maladie d’Alzheimer.

La plante est aussi un anxiolytique qui s’utilise en cas de fatigue nerveuse et de dépression. L’hysope d’eau (comme on l’appelle également) possède en effet des composants chimiques qui améliorent le fonctionnement du système nerveux.

En poudre pour les cheveux

Antibactérien, antioxydant, anti-inflammatoire, le brahmi est aussi utilisé dans le traitement des ulcères de l’estomac et pour les problèmes liés au foie et il peut être utile dans un bon nombre de maladies de peau comme l’eczéma ou le psoriasis. Ce purificateur de sang est d’ailleurs utilisé en combinaison avec d’autres plantes dans quelques produits pour la peau (crème antirides, nettoyant pour le visage, etc.)

Mais en Inde la plante est surtout connue pour traiter les problèmes capillaires, par exemple couplée avec de l’huile d’amla en cas de perte des cheveux.

La poudre de brahmi, mélangée avec de l’eau et appliquée en masque, est particulièrement indiquée pour épaissir la chevelure, lui apporter du volume et renforcer les racines. On lui associe parfois des plantes populaires en Inde comme le shikakai, le neem, et le bringhraj.

C’est également un antipelliculaire naturel et son utilisation régulière aide à lutter contre le grisonnement prématuré des cheveux.

Avec des pommes de terre

La plante, qui fleurit la plus grande partie de l’année, donne des petites fleurs de couleur blanc-mauve dotées de quatre à cinq pétales. Dans les villages indiens de l’est et du nord-est, où on la trouve en abondance, on mange volontiers ses petites feuilles ovales, relativement épaisses, revenues avec des pommes de terre par exemple. Elle est réputée être succulente.

Enfin, elle décore aussi les aquariums

Aujourd’hui, en Inde, le bacopamonnieri est très facilement disponible sous forme de jus concentré, de comprimés, en poudre ou en sachets pour infusion, parfois couplée à du basilic (tulsi). En France, des sociétés l’importent.

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *