Le tulsi

une plante sacrée aux mille vertus

Bien-être

December 2, 2014

/ By

Indes

Nov-Dec 2014



indes_tulsi

Ce n’est rien d’autre que notre basilic… Autour de la Méditerranée il relève les plats de légumes, mais en Inde il est beaucoup plus connu – sous le nom de tulsi – pour ses vertus médicinales et sa connotation religieuse. En sanskrit il signifie même l’ « incomparable ».

Le basilic (Ocimumsanctum, Ocimumtenuiflorum ou Ocimumgratissimum) appelé aussi Rama tulsi ou Krishna tulsi, en référence aux fameux dieux hindous, pousse sur les collines basses du Punjab et de l’Himachal Pradesh. Cette plante aux feuilles ovales est cultivée dans toute l’Inde jusqu’à 1800 mètres d’altitude, et dans les îles Andaman et Nicobar. Outre ses vertus médicinales, on dit qu’il contribue à la longévité, et qu’il aide à se rapprocher du divin.

On ne sera donc pas étonné qu’en sanskrit tulsi (ou basilic) veuille dire « l’incomparable» ! Dans toute l’Inde il est considéré comme une plante dont toutes les parties sont sacrées, et on le cultive à la fois dans les maisons et dans les temples. Traditionnellement chaque cour de maison hindoue possède ainsi son basilic dans un pot de terre. Par ailleurs, il ne pousserait bien que dans les temples où la dévotion est palpable. Les adorateurs de Vishnou portent autour du cou des colliers réalisés en boules de son bois. Le dieu Krishna est aussi parfois paré de guirlandes de ses feuilles et de ses branches. Et lors des crémations, il est auspicieux d’ajouter des branches de tulsi dans les flammes.

Un anti-oxydant puissant

La composition chimique du basilic est très complexe. C’est un anti-oxydant très connu. Il possède aussi des propriétés anti-bactériennes, anti-virales récemment validées par différents experts médicaux à travers le monde.

En Ayurveda, la médecine traditionnelle indienne vieille de 5 000 ans, on utilise des extraits de basilic pour soigner le rhume, la grippe, les maux de tête, les troubles de l’estomac, l’inflammation, les troubles cardiaques, les diverses formes d’empoisonnement. Mais le basilic sacré prévient aussi les maladies et troubles cardiovasculaires et réduit les méfaits du diabète et du mauvais cholestérol. Selon des recherches récentes, la plante agirait même favorablement dans les cas d’exposition à des radiations nucléaires et contre le paludisme.

Une plante à boire en infusion

C’est aussi un anti-stress et son huile essentielle est connue pour procurer une sérénité physique et mentale grâce à ses propriétés antalgiques. En Inde, plusieurs marques commercialisent le basilic en sachets individuels à consommer en infusion tout au long de la journée. II est parfois associé à d’autres plantes, comme le gingembre, ou le thé. Il est aussi préconisé le soir avec de la réglisse et de la menthe, ou bien de la camomille, du brahmi et de l’ashwagandha. Selon la médecine ayurvédique il est aussi utile dans toutes les maladies de peau.

C’est aussi un purifiant et un régulateur de sébum. Plusieurs marques de cosmétiques l’ont intégré dans leurs formules. En lotion nettoyante il est associé à du concombre. En tonique pour les peaux grasses ou en masque, il est utilisé avec du neem et de l’aloevera, également riches en propriétés antiseptiques et antibactériennes, Il est aussi utilisé dans un après-shampoing avec de l’alma, un autre fruit « miracle » de l’Inde.

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *