Mangues à la folie

Bien-être

July 19, 2017

/ By



mangues

La mangue, originaire de l’Inde, n’est pas qu’un beau fruit tropical juteux au délicat goût sucré, c’est aussi une source intarissable de bienfaits à découvrir au plus vite.

Les mois d’été, avril, mai et juin, signent le retour de la saison des mangues en Inde. Du Nord au Sud du pays, les étalages de fruits présentent de jolis dégradés de couleurs vertes, orange, rouges et jaunes. On se presse aux étals pour palper, choisir et acquérir le précieux fruit. Ce n’est pas un hasard si, en Inde, la mangue est le fruit national : des centaines de variétés avec en tête la fameuse Alphonso, une production annuelle de 19 millions de tonnes qui représentent plus de 40% de la production mondiale (dont seulement 2% sont dédiés à l’exportation, le reste étant consommé localement).

« Lassi », « chutneys », curries, gelées, glaces, gâteaux… Le roi des fruits se décline sous toutes les formes ! Et à raison car, en plus de sa signification particulière en Inde, ce beau fruit tropical à la chaire sucrée et juteuse est un véritable atout santé.

Sacré fruit !

La passion des mangues en Inde n’est pas née d’hier. Le manguier est en effet originaire des forêts indiennes où il pousse encore à l’état sauvage. Il est cultivé depuis plus de 4 000 ans et on raconte que Buddha lui-même s’asseyait sous l’ombre de son feuillage pour méditer. Il faut dire que l’arbre est impressionnant : il peut vivre 400 ans et produit des fruits de six à 300 ans. La mangue attira très tôt toutes les convoitises : l’empereur moghol Akbar, qui régna sur l’Inde septentrionale de 1566 à 1605, est connu pour son goût immodéré du fruit sucré, au point d’avoir fait planter près de Darbhanga (Nord) un verger de plus de 100 000 manguiers. D’ailleurs, à partir du XVIe siècle, le fruit est peu à peu diffusé dans le monde entier. Les commerçants arabes l’introduisent en Afrique tandis que les Portugais l’acclimatent à l’Amérique du sud. Les adeptes du fruit oblong et charnu sont donc désormais légion.

Et, comme nous sommes en Inde, les dieux ne sont jamais bien loin pour expliquer un tel engouement. Un jour Shiva et Parvati reçoivent de Narada, le fils de Brahma, un fruit doré et magnifique, tellement exceptionnel qu’il ne peut être dégusté que par une seule personne à la fois (pour les lecteurs dubitatifs, il s’agit bien d’une mangue). Le couple divin lance donc un défi à ses deux fils, Ganesh et Kartik : le premier qui réussira à faire trois fois le tour du monde remportera ce magnifique fruit. Kartik part comme une flèche. Quant à Ganesh, il tourne trois fois autour de ses parents en affirmant qu’à ses yeux, ils sont le monde. C’est ainsi que le malicieux dieu à tête d’éléphant devint le premier inconditionnel du fruit succulent !

D’ailleurs, le manguier est aussi le symbole de l’amour. En début d’année, on n’oublie pas d’en suspendre quelques feuilles à l’entrée des maisons ou pendant un mariage pour s’assurer d’une vie heureuse et féconde. D’ascendance divine ou pas, le joli fruit remporte aussi un vif succès auprès des médecins ayurvédiques au savoir millénaire et des laboratoires modernes qui lui attribuent de nombreux bienfaits.


Six raisons pour succomber à la tentation :

1. Une protection contre le cancer : Les mangues, comme la goyave ou le litchi, contiennent une concentration importante de polyphénols, notamment d’acide gallique. Ces antioxydants sont reconnus pour protéger les cellules du corps contre les dommages causés par les radicaux libres. Ils seraient particulièrement efficaces dans la prévention du cancer du sein et du colon.

2. Un cœur et des intestins au top : la grande quantité de fibres solubles présente dans la mangue contribue à réduire les risques de maladies cardiovasculaires tout en réduisant le cholestérol sanguin. Dans le même temps la pectine (comme dans les pommes ou les bananes) rend la digestion plus facile.

3. Une vue de lynx : Les béta-carotènes, responsables des jolies couleurs rouge-orangées du fruit, aident aussi à l’assimilation de la vitamine A, indispensable à la santé des yeux. Selon l’Institute for Natural Healing, manger une demi-mangue par jour peut réduire de moitié les risques de développer une dégénérescence maculaire. Elles sont en outre riches en zéaxantine et en lutéine, deux antioxydants puissants qui protègent les yeux des rayons UV.

4. Une peau jeune et rayonnante : L’importante concentration en vitamine C de ce fruit favorise la production de collagène qui rend la peau ferme et moins marquée. D’ailleurs, en Inde, les femmes utilisent couramment la chaire de la mangue (mélangée avec du lait et du miel) en masque de beauté pour nettoyer et adoucir la peau.

5. Un cerveau en pleine forme : Les mangues contiennent de la vitamine B6 qui stimule le cerveau et préserve les fonctions cognitives. Certaines études ont en effet démontré qu’une carence en vitamine B6 est liée au déclin cognitif chez les personnes âgées. Une consommation régulière de mangue aiderait ainsi à diminuer les risques de démence.

6. Un atout minceur : La mangue est sucrée tout en étant faible en calories (60 cal. pour 100 grammes). Selon l’Université de l’Oklahoma, une alimentation qui contient de la mangue aide à réguler l’appétit tout en réduisant le niveau de glucose et de cholestérol dans le sang.

Astuces et conseils :

• Pour bien choisir une mangue, ne vous fiez pas à sa couleur car certaines variétés peuvent rester vertes à maturité. Il vaut mieux tester sa souplesse d’une légère pression du doigt.

• Comme tous les fruits exotiques, la mangue n’aime pas le froid ! Ne la placez surtout pas dans le réfrigérateur pour la conserver. L’air ambiant est suffisant pour permettre aux mangues encore jeunes d’atteindre leur maturité.

• Pour découper une mangue en jolis carrés sans en mettre partout : prenez une moitié du fruit. Faites des entailles dans le sens de la largeur et répétez l’opération dans la longueur sans appuyer trop fort. Il ne vous reste plus alors qu’à pousser la peau vers l’intérieur et à couper les cubes encore rattachés à la peau.

• Au sucré ou au salé, la mangue permet de réaliser d’innombrables préparations. Mariez-la avec du poulet, du porc rôti ou des filets de sole cuits à la vapeur. Un vrai délice !

Similar Articles

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *