Befikre, premier film de Bollywood tourné entièrement en France

Des vertus du crédit d’impôt cinéma pour le tourisme

News - Indes

October 12, 2016

/ By / New Delhi

Indes

befikre-1a

Befikre, la comédie du réalisateur vedette indien Aditya Chopra, qui doit sortir le 9 décembre prochain, est le premier film de Bollywood intégralement tourné en France, grâce notamment au crédit d’impôt international mis en place le 1er janvier dernier.

Un tel film, avec de grosses stars indiennes comme Ranveer Singh et Vaani Kapoor, constitue un excellent moyen de promouvoir la destination France auprès de spectateurs indiens très influencés par le cinéma pour le choix de leurs destinations à l’étranger.

Cette grande production, tournée à Paris, notamment au cabaret Le Lido de Paris, en Picardie et à Cannes, a consacré 55 jours de tournage à sa réalisation, employant 80 techniciens français et représentant un volume de plus de 3000 journées de figuration. Au total, le film a généré près de 6 millions d’euros de dépenses en France.

Sans oublier les effets indirects à long terme : selon les spécialistes de la promotion du tourisme, – des réductions d’impôts aux meilleures offres en matière d’hébergement ou de location de matériel, en passant par le temps consacré à faciliter le tournage, par les services de l’ambassade de France en Inde, ou par les structures nationales et locales spécialisées… – pour chaque euro dépensé pour aider financièrement une production indienne en France, les gains pour l’économie locale atteignent en moyenne 5 à 10 euros, en comptabilisant aussi les recettes touristiques générées, selon le film, sa manière de mettre en valeur la France et son succès. Sans parler des énormes moyens financiers que la France aurait dû consacrer à des campagnes de publicité touristiques pour rivaliser avec le niveau d’exposition qu’un tel film peut offrir, des salles à la télévision, en passant par les médias sociaux.

« C’est un événement très important, car il symbolise la force des nouveaux crédits d’impôt (taux à 30%) et leur impact sur l’économie française, mais aussi sur l’emploi et le tourisme », a réagi, à propos du tournage de Befikre, Frédérique Bredin, Présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée, ajoutant qu’en un semestre, grâce au crédit d’impôt international, la France avait accueilli 24 tournages représentant plus de 150 millions d’euros de dépenses dans le pays.

« Tous crédits d’impôt confondus, c’est déjà plus de 380 millions d’euros d’activités relocalisées, et plus de 10000 emplois, en France depuis le 1er janvier 2016», a jouté Frédérique Bredin.

Pour en savoir plus, lire notre article sur les tournages des films indiens en France dans India Outbound Magazine.

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

Comment