La responsabilité sociale et l’éducation selon Bharti

La famille Bharti annonce un don philanthropique de 10% de sa fortune et la création d’une université

Actualités

Business

Education

Industry & Technology

November 24, 2017

/ By / New Delhi



Sunil Bharti Mittal, à la tête des entreprises Bharti (dont la célèbre Airtel), a annoncé une promesse de don familial de 915 millions d’euros à sa fondation, mais également son projet d’ouvrir un « centre d’excellence à but non-lucratif » : l’Université Satya Bharti pour la science et la technologie, gratuite pour les étudiants « méritants venant de milieux économiquement faibles ».

Le 23 Novembre, Sunil Bharti Mittal, fondateur et président du Conglomérat Bharti, dont fait partie l’emblématique entreprise de télécommunications Bharti Airtel, a annoncé l’engagement de sa famille à verser une somme de près de 915 millions d’euros, soit 10% de sa richesse, afin de soutenir sa branche philanthropique.

Mise en place en 2000, la Fondation Bharti est principalement engagée dans des programmes liés à l’éducation, et tout particulièrement auprès des enfants défavorisés (selon les chiffres de la fondation, ils toucheraient près de 240 000 enfants déshérités dans l’Inde rurale) et en portant une attention particulière aux filles, tel que le « Satya Bharti School Program ». Mais il est, en outre, engagé dans une initiative visant à améliorer l’accès aux installations sanitaires, avec le « Satya Bharti Abhiyan », ainsi que dans un projet d’aide juridique, le « Nyaya Bharti initiative ».

De la responsabilité sociale des entreprises

Invoquant le concept de Gandhi de « Trusteeship » – signifiant littéralement « tutelle » mais recouvrant la philosophie socio-économique du Mahatma, prônant la prise en charge du bien-être des gens par les plus fortunés – ainsi que celui de la responsabilité sociale des entreprises, Sunil Bharti Mittal a déclaré : « Nous nous sentons chaque jour reconnaissants de la chance que nous avons et nous ressentons le besoin instinctif et impérieux de redonner à la société et de créer des opportunités pour tous. »

Pointant les « modèles innovants et durables » de ses programmes « qui font une réelle différence sur le terrain », l’entrepreneur exprime son espoir de voir « dans les prochaines années et prochaines décennies, la Fondation Bharti capable de libérer tout son potentiel en tant que vecteur du changement et de permettre à des millions de jeunes Indiens de réaliser leurs rêves. » Il introduisit ainsi son annonce de lancement du nouveau projet de la fondation, dont il est également le président, la création de l’Université Satya Bharti pour la science et la technologie, qu’il souhaite mettre en place afin de compléter les programmes déjà existants dans le domaine de l’éducation. Elle promouvra également la recherche avancée et souhaite nouer des partenariats avec de grands acteurs industriels mondiaux, parmi lesquels, Facebook, Google, Apple, Microsoft ou encore Softbank.

Un « centre d’excellence à but non-lucratif »

La Fondation Bharti s’était déjà investie dans des projets liés à l’éducation supérieure, notamment, en partenariat avec IIT Delhi et IIT Mumbai par exemple, avec l’établissement, respectivement, de l’École Bharti des technologies des télécommunications et du management et le Centre Bharti pour la communication. Cependant, cette nouvelle initiative mettra en place un « centre d’excellence à but non-lucratif », dispensant un enseignement au travers de supports numériques, et qui, en plus de délivrer des diplômes en ingénierie électrique et électronique et en management, se concentrera en particulier sur les technologies du futur, telles que l’intelligence artificielle, la robotique, la réalité augmentée ou virtuelle, ou encore l’internet des objets.

« Il offrira une éducation gratuite à un grand nombre de jeunes étudiants méritants venant de milieux économiquement faibles » mais sera ouvert à tous. Ainsi, ceux qui pourront se le permettre, paieront « les frais classiques », explique le directeur. Il estime qu’avec une capacité d’environ 10 000 étudiants, l’université devrait attirer, au départ, entre 30 à 40% d’étudiants appartenant à ce segment plus défavorisé. Sunil Bharti Mittal ajoute que la Fondation recherche un terrain près de Chandigarh ou près de de Delhi, afin « d’attirer les talents universitaires » et que l’ouverture de cette université est attendue en 2021 et qu’elle devrait être totalement opérationnelle en 2023. Le début de la construction est prévu dans un an.

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *