À la découverte du littoral indien

Une plage pour chacun

Actualités

Dossier

October 1, 2019

/ By and

Indes

Octobre-Décembre 2019

agatti-beach-lakshadweep

Certaines isolées et tranquilles, d’autres animées par les activités sportives, par la fête, ou encore par la dévotion, certaines encadrées par une nature sauvage et luxuriante, d’autres rehaussées de monuments, ou encore insérées dans le paysage urbain : Les plages d’Inde, dans leur diversité, offrent toutes les possibilités au voyageur, qu’il recherche la contemplation, la sérénité, l’animation ou l’aventure. Découvrez les trésors balnéaires des côtes ouest et est du sous-continent indien et de ses îles paradisiaques.

Avec 7 500 km de côtes sur neufs États (Gujarat, Maharashtra, Goa, Karnataka, Kerala, Tamil Nadu, Andhra Pradesh, Odisha et Bengale Occidental) et quatre territoires de l’Union (Puducherry, Lakshadweep, Daman et Diu, et les Iles Andaman et Nicobar), l’Inde possède des plages encore sauvages et peu explorées. Sur la côte occidentale, de l’État du Gujarat jusqu’au Kerala, sur la côte orientale, du Bengale Occidental au Tamil Nadu, ou encore au large du continent, d’un État à l’autre, sur ces chemins de sable, c’est une culture, une gastronomie et une atmosphère de bord de mer spécifique qui vous attend à chaque étape, car ces plages sont aussi variées que l’est le sous-continent indien. Que ce soit pour goûter la culture, la gastronomie, le shopping, l’aventure ou la spiritualité, partez à la découverte de tous les trésors qu’offre le littoral indien.

L’ÉCLECTIQUE CÔTE OUEST

La spiritualité des plages du Gujarat

plage-okha-madhi

Plage Okha Madhi au Gujarat

Il est rare de penser à se diriger vers une plage pour prier et pourtant, en Inde, où les religions et les croyances sont nombreuses, il s’agit d’une pratique tout à fait naturelle.

Ainsi, au commencement de la côte ouest, au nord, dans l’État du Gujarat, les plages sont courues non pas pour leurs plaisirs balnéaires mais pour la prière et la paix.

Le littoral du Gujarat, le plus long du pays, s’étend sur 1 600 km et comprend les golfes de Khambhat (ou de Cambay) et de Kutch.

Nombre de ses plages sont encore sauvages, à l’image de la plage Okha Madhi, près de la ville de Dwarka. Contrairement à cette ville sainte, la plage attire peu de visiteurs et est restée à l’état naturel, sans cabanes et stands que l’on trouve souvent sur les plages indiennes. C’est le cas à Somnath notamment, une autre destination de pèlerinage, ce qui en fait une plage plus vivante qu’Okha Madhi, tout en gardant son caractère spirituel.

L’héritage portugais de Daman et Diu

Vue sur la côte de Daman et Diu et son architecture portugaise

Vue sur la côte de Daman et Diu et son architecture portugaise

Daman et Diu est l’un des sept territoires de l’Union. Il est composé de deux enclaves dans le Gujarat situées de part et d’autre du golfe de Khambhat et fut, jusqu’en 1961, une colonie portugaise, avant de devenir un territoire de l’Union séparé de Goa en 1987.

Pourvu de nombreux monuments, notamment d’impressionnants forts, le bord de mer de Daman et Diu expose une architecture de style portugais.

Cette destination est prisée surtout par les Indiens qui y viennent se détendre, profiter des différentes activités de plage ou nautiques proposées, trouver le calme, mais aussi de l’alcool, interdit au Gujarat.

Les nombreuses plages de Daman et Diu offrent différentes atmosphères, de la réputée Nagoa Beach, bordée de restaurants animés le week-end, aux plus tranquilles Ghoghla et Chakratirth Beach, en passant par Devka Beach à l’ambiance plus familiale avec son petit parc d’attraction, la plage des pêcheurs où l’on peut les voir à l’œuvre, ou encore la plage de sable fin de Jampore, qui est sans doute la plus connue du côté Daman.

Les plages stars de Mumbai

Plage de Juhu à Mumbai

Plage de Juhu à Mumbai

L’État voisin du Maharashtra est, quant à lui, plus connu pour son tourisme balnéaire. Il suffit de se rendre sur la plage de Juhu, à Mumbai, la capitale de l’État, pour le constater. Elle attire du monde toute l’année avec ses multiples activités qui varient selon les jours de la semaine et la saison. Tôt le matin vous y croiserez surtout des joggeurs et des promeneurs, souvent avec leur chien. Plus tard dans la matinée, ce sont les touristes qui commencent affluer et cela jusque tard dans la soirée. Outre le bain de mer dans les eaux chaudes de la mer d’Arabie, cette plage offre toutes sortes de divertissements, de la balade à cheval ou en carriole pour les familles aux jeux de plages pour les enfants. Vous pourrez aussi vous y restaurer dans l’un de ses nombreux stands proposant une grande variété de plats et encas, des pizzas à la cuisine chinoise en passant par les burgers.

La célèbre industrie du cinéma de Mumbai a immortalisé dans des centaines de films cette plage devenue emblématique à travers tout le pays. De nombreuses stars de cinéma habitent près de la plage et certains touristes se promènent dans le quartier, après avoir profité de la plage, dans l’espoir d’apercevoir leurs idoles. Mais bien d’autres plages de Mumbai, telles que Chowpatty ou Versova, et de sa banlieue, telles que Gorai, Aksa ou Madh, valent le détour pour se détendre et profiter du sable, du soleil et de la mer.

La plage en fête : Goa

Les fêtes sur les plages de Goa attirent des foules

Les fêtes sur les plages de Goa attirent des foules

En continuant la route vers le sud, on trouve le petit mais célèbre État de Goa. Connu comme la capitale indienne de la fête, ses plages sont bondées tout au long de l’année. Cependant certaines sont plus tranquilles, à l’instar d’Agonda ou d’Utorda. Arambol, Calungute, Baga, Palolem ou encore Colva font, elles, partie des plages les plus populaires et les touristes viennent s’y détendre sous un soleil éclatant, même quand les températures s’envolent. Cabanes et restaurants s’alignent le long de plusieurs d’entre elles, proposant des rafraichissements et de l’alcool, des bières bon marché au vin plus coûteux. Vous y trouverez également des artistes du tatouage ou encore du massage thaï, mais aussi de nombreuses soirées où Indiens et Européens profitent ensemble de la musique et de la brise de la plage.

Le savant mélange de Gokarna

Plage de Gokarna

Plage de Gokarna

Contiguë à Goa, l’État du Karnataka offre notamment la plage de Gokarna, qui a gagné en popularité ces dernières années, en particulier auprès des jeunes, grâce à la diversité de ses attraits. En effet, Gorkarna mêle à la fois l’esprit festif de Calangute de Goa, la quiétude et le caractère spirituel du Gujarat et une dose d’aventure, et tout cela dans le cadre d’une superbe et opulente nature, ce qui en fait une destination vacances idéale. Ses plages de sable blanc et fin pourvues de cafés improvisés et décorées de rangées de cocotiers sont propices à la promenade.

Une longue promenade pourrait d’ailleurs vous conduire jusqu’à une plage plus isolée : Half Moon, l’un des trésors secrets les mieux gardés du Karnataka, en bordure de Gokarna.

Luxuriant Kerala

Plage de Bekal

Plage de Bekal

Dernière étape de ce voyage sur la côte ouest : le Kerala. État célèbre pour ses plages, il abrite la plage de Bekal, l’une des étoiles montantes des stations balnéaires, située à proximité du majestueux fort Bekal. Elle devient de plus en plus populaire, tant auprès des touristes indiens que des touristes étrangers, attirés par ses jardins luxuriants et ses installations artistiques, telles ses sculptures de latérite, une roche rouge, représentant le theyyam, une cérémonie de danse traditionnelle de l’État.

La plage la plus réputée du Kerala est Kovalam, où se retrouvent célébrités, politiciens et touristes du monde entier. On y trouve une large gamme de restaurants, de spas et d’hôtels. Mais les plus grands et luxueux hôtels, assez nombreux, se trouvent un peu plus à l’écart de la foule.

LA SURPRENANTE CÔTE EST

Le potentiel du Bengale Occidental

Les crabes rouges de la plage de Mandarmani

Les crabes rouges de la plage de Mandarmani

L’exploration de la côte orientale débute, au nord, dans l’État du Bengale Occidental, dont le littéral est encore assez méconnu, même par les Indiens.

Ainsi des plages comme Mandarmani sont encore assez confidentielles. Mais Mandarmani, situé à environ 180 km de l’aéroport de Kolkata, est l’un des villages balnéaires qui se développent dans l’État. Sur le sable de sa longue plage, on peut notamment observer des crabes rouges.

Si les plages du Bengale Occidental ont un véritable potentiel touristique, elles sont, pour l’instant un luxe naturel dont jouissent surtout les habitants de la région. Ils se dirigent notamment vers la plage de Digha.

 

L’art de Puri

Plage de Puri lors du Sand festival

Plage de Puri lors du Sand festival

L’État voisin, l’Odisha, est, en revanche, reconnu pour sa plage de Puri, l’une des plus grandes d’Inde. Puri est une ville sainte et constitue une destination touristique prisée tout au long de l’année. Les visiteurs y apprécient notamment les magnifiques couchers et levers de soleil, les bains de mer ou tout simplement le spectacle de l’activité des pêcheurs locaux. De nombreux hôtels se situent à proximité de la plage, bordée de cabanes servant de succulentes spécialités locales.

Plusieurs festivals de plage se tiennent chaque année à Puri, dont le Sand festival où les célèbres sculptures de sable de Sudarsan Patnaik constituent l’attraction principale. Pour ces œuvres, l’artiste s’inspire notamment des temples de Puri et du folklore religieux.

 

Sportif Andhra Pradesh

La populaire plage Ramakrishna

La populaire plage Ramakrishna

Après l’Odisha, direction l’Andhra Pradesh, pour découvrir la populaire plage Ramakrishna, près de la ville touristique de Vizag (ou Visakhapatnam).

Les stands de nourriture sont pléthore et vendent des spécialités incontournables. À noter que cette plage est plus propre que celle de Rushikonda, où il n’est pas inhabituel de voir des tas de détritus.

L’office de tourisme de l’État promeut les activités sportives sur tout le territoire et sur ses côtes, on peut faire du bateau, du ski nautique ou encore de la planche à voile, et cela à des prix abordables. Cet État peu visité jusqu’ici, y compris par les Indiens, commence à émerger aujourd’hui sur la carte touristique nationale.

La très animée Marina Beach

Plage de Puducherry

Plage de Puducherry

Encore un peu plus au sud, à la pointe du pays, le Tamil Nadu a vu un essor important des stations balnéaires sur la route de la côte est (East Coast Road), entre Chennai (anciennement Madras) et Mahabalipuram. Si la place du tourisme est importante, l’érosion du littoral est devenue un véritable sujet de préoccupation pour le gouvernement de l’État.

La plage la plus célèbre du Tamil Nadu, et d’ailleurs d’Inde, est Marina Beach, à Chennai. Avec ses quelque 13 km de long, elle est considérée comme la plus longue plage urbaine du pays et l’une des plus longues plages urbaines naturelles du monde. Et son succès se constate aisément ; incontournable tant pour les touristes lors d’une visite de Chennai, que pour les habitants, la plage est très animée avec sa foule de visiteurs, en particulier le weekend. Ne manquez pas de vous rendre au phare, l’un des rares ouverts au public et pourvus d’un ascenseur, pour sa vue imprenable, avant d’aller déguster des spécialités locales, en particulier les crevettes frites, le poisson frit ou le crabe accompagné de riz.

Les différents horizons de Puducherry

Plage de Karikal

Plage de Karikal

Si les districts de Puducherry, appelé Pondichéry avant 2006, et de Karikal, sur le littoral, sont enclavés au Tamil Nadu, le territoire de l’Union de Puducherry, comprend également deux autres districts côtiers : Yanaon enclavé dans l’Andhra Pradesh et Mahé enclavé au Kerala. Il s’agit de quatre anciens comptoirs français importants. Dans le district de Puducherry, outre la classique promenade en bord de mer sur Promenade Beach, d’une longueur d’1,5 km dans la ville de Puducherry, si vous souhaitez profiter d’un bain de mer et lézarder sur le sable fin, il faudra vous dirigez, à quelque 8 km, vers le Chunnambar Resort afin d’accéder par bateau à la Paradise Beach (d’où vous pourrez envisager une promenade sur les Backwaters toutes proches), ou à une dizaine de km, vers la plage d’Auroville, qui pourra aussi vous permettre de vous adonner au surf, notamment. Adepte de ce sport de glisse, vous pouvez également opter pour Serenity beach. Quant à la plage de Karaikal, si elle offre de nombreuses activités, elle est aussi propice au calme dans un beau cadre naturel, tout comme la plage de Yanam. Enfin, la plage de Mahé, située près de villages de pêcheurs, offre également de la tranquillité dans un superbe cadre entouré de palmiers.

AU-DELÀ DU CONTINENT: LES PARADIS INSULAIRES

Si les quelque 6 000 km de côtes du continent recèlent de superbes plages attirant les touristes indiens et étrangers, quelques-uns des plus beaux joyaux du littoral indien se trouvent au-delà du continent, dans deux groupes d’îles situés de part et d’autre de la péninsule indienne. Moins visitées que celles du continents, ces plages rivalisent avec les plus belles du monde.

Le paradis marin de Lakshadweep

Lakshadweep

Lakshadweep

À l’ouest, à quelque 420 km des côtes du Kerala, le territoire de l’Union de Lakshadweep baigne dans les eaux des mers d’Arabie et des Laquedives. Si son nom signifie en malayalam et en sanskrit « cent mille îles », il comprend un ensemble de 36 îles, dont 10 sont inhabitées. Avant 1973, il était connu sous le nom de ses trois groupes d’îles : Les Iles Laquedives, Minicoy et Amindivi.

Ces îles, étant soumises à un régime de permis d’entrée spécial, offrent une parfaite quiétude, avec des kilomètres de plages de sable blanc, des récifs de corail d’une grande beauté, un sublime paysage marin, de superbes lagons naturels ainsi qu’une nature luxuriante dotée d’une flore et d’une faune abondante. Sur la plupart de ces îles, les activités nautiques ne manquent pas, tel le bateau, le kayak ou encore le surf, et la pratique de la plongée sous-marine y est recommandée pour découvrir les somptueux fonds marins.

L’île de Karavatti, la capitale du territoire, l’une des plus développée, est particulièrement appréciée des touristes, notamment pour ses monuments et son aquarium, quand Minicoy, « l’île des femmes » attire pour sa culture unique, et que les îles d’Agatti et de Kadmat charment par une plus grande tranquillité et simplicité. À l’instar de cette dernière, les îles Kalpeni et Bangaram sont particulièrement réputées pour leurs superbes lagons, entre autres.

Les joyaux d’Andaman et Nicobar

Andaman et Nicobar

Andaman et Nicobar

À la jonction de la mer d’Andaman et du golfe du Bengale, à l’est du continent, à environ 1 350 km de Chennai, les Iles Andaman et Nicobar constituent un autre territoire de l’Union, ayant pour capitale Port Blair et dont l’entrée est, comme pour Lakshadweep, soumise à la délivrance d’un permis spécial, mais seulement pour les étrangers. À noter, d’ailleurs que l’accès à certaines îles est totalement interdit en raison de la présence de certaines tribus autochtones qui sont menacées.

Les quelque 572 îles composant cet archipel, dont 37 inhabitées, offrent des plages à la beauté à couper le souffle dans des paysages naturels riches et verdoyants exceptionnels. Parmi elles, Swaraj Dweep est une île particulièrement réputée comme un éden à la beauté incomparable. Connue sous le nom d’île de Havelock, elle a été rebaptisée par le Premier ministre Narendra Modi en décembre 2018, ainsi que l’île de Ross en Netaji Subhas Chandra Bose Dweep et l’île Neil en Shaheed Island, cela en hommage au nationaliste Subhas Chandra Bose. Swaraj Dweep, dotée de plages de sable fin et soyeux léchées par des eaux cristallines emmenant vers des fonds marins somptueux, est un paradis pour les plongeurs et ravira autant les voyageurs à la recherche de paix et de contemplation que ceux à la recherche d’aventure. Vous pouvez y séjourner dans un hôtel luxueux ou encore dans une hutte en bambou de style local pour une immersion authentique.

La plus isolée, Long Island, est moins connue que la boisson homonyme et reste encore une destination en dehors des sentiers battus. Mais ses richesses marines, ses plages désertes, ses collines verdoyantes et ses mangroves en font une sorte de paradis perdu et une destination unique pour les aventuriers en quête de déconnexion.

Les îles Andaman et Nicobar abritent le seul volcan d’Inde, le volcan Barren, sur Barren Island, ainsi que le point le plus méridional de l’Inde, la pointe Indira, ou Indira Point, sur l’île de Grand Nicobar.

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

Comment