L’Ayurvéda contre la chaleur

Maîtriser votre corps cet été

Bien-être

May 8, 2017

/ By

Indes

mai-juin 2017

bintere

L’été apporte son lot de problèmes liés tant à la chaleur ambiante qu’à l’augmentation de la chaleur corporelle. Découvrons quelques solutions ayurvédiques pour se préserver de la chaleur estivale…

Sous le soleil brûlant de l’été, nous nous énervons facilement, la fatigue et l’irritabilité guettent, acné, sudation excessive, ou encore acidité gastrique peuvent nous incommoder. La médecine traditionnelle indienne, l’Ayurvéda, attribue ces maux à l’augmentation de la chaleur corporelle qui déséquilibre, voire aggrave, le « pitta dosha », force vitale correspondant à l’eau et au feu, qui agit sur la digestion et le métabolisme, ainsi que sur les émotions comme la colère (lire notre article « L’Ayurvéda, la promesse du bien-être » paru dans INDES magazine, numéro septembre-octobre, 2016, pour mieux comprendre cette science millénaire). Que votre « dosha » dominant soit le pitta ou non, mieux vaut maitriser l’élément feu l’été, pour lutter efficacement contre la chaleur estivale. Voici quelques recettes et conseils ayurvédiques à suivre quotidiennement pour apaiser votre « pitta dosha ».

Un régime rafraîchissant

Nous avons tous tendance à nous jeter sur un verre d’eau glacé. Mais si cette boisson désaltère, elle éteint aussi le feu digestif (agni) qui contrôle la digestion, l’absorption et la transformation des aliments ingérés. Les boissons glacées, de même que gazeuses, sont à éviter, surtout lors des repas.

L’Ayurvéda préconise de veiller à une bonne hydratation, en buvant quotidiennement au moins sept verres d’eau à température ambiante. Ajoutez-y des herbes, comme de la menthe ou de la coriandre, pour une touche de fraîcheur. Mettez de côté les sodas et privilégiez le jus de pastèque ou de concombre frais, agrémenté d’herbes fraîches, ou le lait du coco. Préparez-vous un « rose lassi » en mélangeant une demi-tasse de yaourt frais, une tasse d’eau, une cuillère d’eau de rose, du sucre et une pincée de cardamome écrasée, une épice rafraîchissante. Certains fruits tels que les fraises et les pêches peuvent augmenter le « pitta », pourtant les amateurs pourront s’en préparer une boisson sucrée : faites cuire ces fruits avec du sucre et de la cardamome, et mélangez la purée ainsi obtenue avec du jus de raisin frais.

Accompagnez vos repas de « chutney » (condiment fait de légumes cuits dans du vinaigre, du sucre et des épices) en mélangeant menthe, coriandre et cresson, ou assaisonnez vos plats de ces herbes. Les aliments frits, acides ou lourdement épicés sont à éviter au profit de plats à base d’asperge, de concombre, de brocoli ou de chou-fleur.

Tout comme l’eau glacée, les glaces nuisent au « pitta ». En guise de dessert estival, savourez plutôt des fruits comme le melon, les raisins ou les cerises, cuits ou non, avec du sucre et de la cardamome, et accompagnés de crème chantilly.

Apaiser les sens

Le bois de santal revêt une importance sacrée primordiale dans les textes védiques de l’Ayurvéda. L’huile ou la pâte de bois de santal (poudre mélangée à de l’eau), et même son essence, ont un effet calmant et rafraîchissant sur le corps et l’esprit. Il soulage et régénère le « pitta dosha », et apaise également l’acné, les brûlures, les rougeurs et les démangeaisons causés par de longues expositions au soleil. Il peut être utilisé en savon, en lotion ou même en masque de beauté pour avoir une peau claire et nette.

De retour à la maison, on peut également traiter sa peau avec un masque rafraîchissant fait de « multani mitti » (terre à foulon), disponible sous forme de poudre. Préparez une pâte en y mélangeant de l’eau de rose, et ajoutez-y de la menthe poivrée et des pétales de rose. Appliquez sur le visage, et rincez après quinze minutes.

Les fragrances légères agissent également pour soulager instantanément le stress, relaxer l’esprit et faciliter le sommeil. Parfumez les pièces les plus fréquentées de la maison d’encens léger, d’essence de rose, de bois de santal, ou d’huiles aromatiques.

Vous pouvez apaiser et ressourcer votre « pitta » par une douche froide, une séance de natation ou même une sieste. Des promenades au clair de lune, en bord de plage ou dans un jardin soulagent notamment les émotions perturbées par un « pitta » troublé. Enfin, contrebalancez vos émotions négatives par la satisfaction et la joie, en passant de bons moments en famille ou en pratiquant le sport de votre choix, aux heures les moins chaudes de la journée.

Transformer ses habitudes en une routine à long terme peut sembler contraignant à certains, mais une fois le corps maîtrisé, il développera une tolérance plus importante à la chaleur, et le besoin de rester dans un environnement climatisé se fera moins ressentir.

L’Ayurvéda est bénéfique tant à l’équilibre corps-esprit qu’à celui de la nature.

Similar Articles

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *