Rishikesh

Des ermites aux Beatles

Actualités

Destination

December 10, 2018

/ By

Indes

Novembre-décembre 2018

rishikesh

Pour les passionnés d’aventure et pour ceux en quête de spiritualité, tout comme pour les plus grands fans des Beatles, Rishikesh, une ville située le long des rives du Gange, dans l’État de l’Uttarakhand, au nord de l’Inde, est la destination idéale.

Rishikesh tirerait son nom de l’apparition du dieu Vishnou au rishi Raibhya, pour le récompenser de son ascétisme, en tant que Hrishikesh, signifiant « seigneur des sens » en sanskrit. Cette ville de pèlerinage située dans le district de Dehradun, de l’État d’Uttarakhand, offre un mélange entre spiritualité et aventure.

De longue date lieu de méditation des sages, il permet de respirer la pureté et la positivité le long des rives du Gange. Ainsi, de nombreux ashrams (des ermitages abritant gourous et disciples), dont la conception est aussi ancienne que la ville elle-même, ont prospéré et maintenu leurs traditions, et partagent maintenant leur philosophie avec le monde, tout comme les écoles de yoga et d’ayurvéda.

Rishikesh : spiritualité et bien-être

On pense que la méditation à Rishikesh permet de se rapprocher de la moksha, c’est-à-dire de l’illumination, et la ville compte de nombreux ashrams prestigieux, tels que le Sivananda Ashram et la Divine Life Society, tous deux fondés par Swami Sivananda ; ou encore le Swargashram sur la rive orientale. Rishikesh abrite également le Kailash Ashram Brahmavidyapitham, vieux de 133 ans, cette institution est dédiée à la préservation et à la promotion des études védiques traditionnelles (philosophie contenue dans les Upanishad, une série de textes sacrés hindous écrits en sanskrit).

Rishikesh est également surnommée la capitale mondiale du yoga et, en effet, les sessions d’enseignement et de pratique de cette discipline battent leur plein tout au long de l’année, sur de nombreux sites. Des écoles de yoga, telles que la Rishikesh Yog Peeth et la Himalayan Yoga Academy, attirent des étudiants en yoga venus des États-Unis, d’Europe, de Chine et d’Australie. Ils viennent y apprendre les asanas (positions physiques) et les kriyas (séries de postures, de souffles et de sons) qui les aideront à mener une vie plus saine.

L’ayurveda, un système de soin naturel vieux d’environ 5 000 ans, qui tire son origine de la culture védique de l’Inde, a également ses racines dans la ville de Rishikesh. De nombreuses écoles enseignent les méthodes de l’ayurveda et proposent également des formations pour les enseignants.

 

Rishikesh offre les attraits de la spiritualité, de sites de patrimoine mais aussi d’activités d’aventure

Rishikesh offre les attraits de la spiritualité, de sites de patrimoine mais aussi d’activités d’aventure

Les mille et un attraits de Rishikesh

Selon des passages du Ramayana, l’un des principaux textes sacrés hindous, la ville acquit une renommée religieuse en raison de ses ponts, car on pense qu’en faisant pénitence pour avoir tué l’asura Ravana (soit un roi démon de Lanka), les dieux Rama et Lakshmana traversèrent le Gange par un pont fait en jute, qui a existé jusqu’en 1889 et fut ensuite remplacé par un pont suspendu en fer, connu sous le nom de Laxman Jhula. Un autre pont suspendu similaire, le pont de Ram Jhula, a été construit en 1986 à Sivananda Nagar, à proximité. Les deux ponts sont très populaires car ils offrent un superbe panorama sur tout Rishikesh et font le bonheur des touristes.

Si les touristes aiment admirer Rishikesh, ils apprécient aussi y profiter des trésors qui s’y trouvent, notamment savourer de bons plats. En ville, il faut absolument manger au Chotiwala, un restaurant familial existant depuis 40 ans, situé près de Ram Jhula et qui sert des plats végétariens du Nord de l’Inde. À juste titre cet établissement a acquis la réputation de servir une cuisine délicieuse avec toute la courtoisie de l’hospitalité indienne. En outre, regorgeant de boutiques d’artisanat, de vêtements bohémiens, de produits vintage et de livres, la route du marché de Rishikesh est assez plaisante à découvrir.

Populaire auprès des visiteurs, la Ganga aarti de la ville, un rituel hindou célébrant le Gange, avec notamment des chants, est une expérience inoubliable. Assis sur le Triveni Ghat, vous serez submergé par le spectacle des milliers de mèches imbibées de ghee (beurre clarifié) qui illuminent la rivière et par la dévotion qui emplit l’air, lorsque retentissent les hymnes religieux.

 

Le rituel de la Ganga aarti à Rishikesh ; Rishikesh est connue comme la capitale du yoga ; Les Beatles dans l’ashram du Maharishi Mahesh Yogi à Rishikesh ; l’ashram des Beatles ;

Le rituel de la Ganga aarti à Rishikesh ; Rishikesh est connue comme la capitale du yoga ; Les Beatles dans l’ashram du Maharishi Mahesh Yogi à Rishikesh ; l’ashram des Beatles ;

Un hymne à l’aventure

Les aventuriers tout comme les amateurs de spiritualité peuvent se réjouir à Rishikesh, car la ville offre une fusion parfaite de ces deux aspects. Niché dans la chaîne de Shivalik de l’Himalaya, le village de Mohan Chatti permet aux touristes de se livrer à une session palpitante de saut à l’élastique. Construite sur une falaise rocheuse, une plateforme en fer fixe vous permet de faire un saut de 83 m avec toutes les précautions nécessaires. Lorsque vous faites ce plongeon rafraîchissant, vous surmontez le vertige et vous sentez un nouvel esprit aventureux vous envahir. Vous allez tomber d’émerveillement pour la vue de ce monde renversé !

Un ghat entouré de forêts, sur une colline de Shivpuri, un site immaculé le long de la rive du Gange à Rishikesh, est l’endroit idéal pour faire du camping. Et cela d’autant plus qu’il s’agit aussi du point de départ d’un circuit de rafting de 24 km.

Vous pourrez alors affronter les puissantes vagues de la rivière et plonger dans l’eau fraîche qui tourbillonne autour de vous. Les mois de février, mars, avril, mai, octobre et novembre sont ceux qui rassemblent, à Rishikesh, le plus grand nombre d’amateurs de rafting du monde entier et de nombreuses courses de rafting ont lieu pendant cette période.

Également connu pour la tyrolienne et l’escalade, Kaudiyala offre un autre parcours de rafting pour Rishikesh, mais, celui-ci, est plus délicat que le précédent. Considéré comme l’un des itinéraires de rafting les plus difficiles, ce chemin d’eau de 34 km de long, entre des rochers découpés, met à l’épreuve les compétences de chaque rafteur, tout en les ravissant.

Brahmapuri et Marine Drive sont également des sites très prisés. De nombreux opérateurs privés de la région proposent du rafting à des tarifs similaires pendant la saison. Les professionnels du rafting prennent soin de vous fournir des casques, des gilets de sauvetage et des instructions utiles, permettant de vivre une aventure palpitante en toute sécurité.

Dans les pas des Beatles

En février 1968, les membres des Beatles, influant groupe de rock anglais, se rendirent à l’ashram du Maharishi Mahesh Yogi à Rishikesh pour suivre un cours de méditation transcendantale avancée après avoir entendu, par hasard, un yogi qui donnait une conférence à Londres. Le groupe y a notamment composé de nombreux morceaux de l’Album blanc et John Lennon y a enregistré The Happy Rishikesh Song, une musique qui répercutait le sentiment de positivité qui régnait dans le lieu.

Les ruines de l’ashram, avec des graffitis recouvrant les murs délabrés, sont maintenant connues sous le nom de « Beatles Ashram ». S’il a longtemps été laissé à l’abandon, de nombreux fans des Beatles venaient visiter ce sanctuaire, malgré les risques d’éboulement par exemple. Mais après une réhabilitation partielle et l’aménagement d’un centre d’exposition et d’un café, le site a finalement été ouvert au public.

Rishikesh : ville d’échanges culturels

Le numéro d’équilibre de Rishikesh est merveilleux. La ville donne l’exemple parfait de la manière dont une civilisation hautement religieuse et traditionnelle peut cohabiter pacifiquement avec les cultures occidentales et même favoriser le tourisme. Cela conduit à une culture et à un art florissants, et à l’expansion des traditions ancestrales comme le yoga et l’ayurveda.

De nombreux touristes étrangers arrivent dans la ville et se plongent dans l’aura de Rishikesh en apprenant bien sûr le yoga, l’ayurveda, mais également en prenant part à des activités d’aventure et en respirant les vibrations spirituelles. Une majorité d’entre eux se sentent à leur place dans cette ville sainte et partagent la créativité de leur propre culture, suscitant l’intérêt des habitants dans les domaines de la musique, de la danse, de l’artisanat ou encore de la cuisine. Certains finissent même par s’installer à Rishikesh.


INFOS PRATIQUES :

■ Des Vols directs relient les grandes villes comme Delhi, Lucknow et Mumbai, à l’aéroport de Dehradun, situé à 21 km de Rishikesh. Un grand nombre de lignes et de services de bus et de trains desservent la gare de Rishikesh.

■ Il est important de rappeler qu’en raison de la forte signification religieuse du site, les aliments non végétariens et les boissons alcoolisées sont normalement interdits dans la ville.

Similar Articles

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *