Une journée avec la Pink Police Patrol

La brigade féminine du Kerala

Dossier

March 21, 2017

/ By / Kochi

Indes

mars-avril 2017



ping-2

L’Etat du Kerala, dans le Sud de l’Inde, a récemment mis en place des unités de police constituées uniquement de femmes, au service des femmes en détresse. INDES magazine est allé à leur rencontre.

Rendez-vous à 10 heures du matin, au Commissariat central de Kochi, la grande ville portuaire du Kerala, dans le Sud de l’Inde. Le bâtiment est situé non loin du boulevard principal de Marine Drive, à proximité de l’imposante Cour de justice. Des dizaines de motos garées et deux jeeps blanches avec des sérigraphies gênent l’entrée du bâtiment aux vitres teintées, mais personne ne semble en être incommodé.

Dans les locaux vieillissants, c’est déjà l’effervescence. Des policiers en uniformes marron courent d’une pièce à l’autre, des dossiers à la main. Sur des banquettes en armatures de fer peu confortables, quelques personnes patientent, penchées sur leur téléphone portable ou le regard perdu dans le vide.

Des claquements de portes, des voix plus fortes, des pas qui résonnent et un groupe d’une dizaine de policiers entrent dans la pièce centrale éclairée au néon. Ils sont visiblement contents et se congratulent, tandis que leurs collègues sortent des bureaux adjacents, pour les saluer, avec un respect particulier pour leur chef, le commissaire adjoint K Laljy. Il faut dire que la stature et l’allure sportive de cet homme à l’épaisse chevelure et à la belle moustache noir de jais en imposent. Lui et son équipe sont aujourd’hui encore davantage auréolés de gloire car ils viennent d’arrêter le suspect principal d’une agression sordide à l’encontre d’une célèbre actrice du cinéma local malayali. L’homme se présente d’ailleurs comme le garant de la sécurité des femmes du Kerala.

Depuis le mois d’août 2016, il a sous ses ordres une brigade étonnante constituée de 20 femmes policières : la « Pink Police Patrol » (la patrouille de police rose).

 

Lancement de la Pink Police Patrol en présence de Pinarayi Vijayan, Ministre en chef du Kerala

Lancement de la Pink Police Patrol en présence de Pinarayi Vijayan, Ministre en chef du Kerala

Lutter, prévenir et éduquer

Dans une ruelle étroite, face au commissariat, une petite femme au regard alerte et aux cheveux courts, le commandant de police B Sandhya, gare justement sa voiture de service pour nous permettre de l’observer dans le détail. Surprise : le véhicule est réellement peint en rose ! Damiers blanc et rose sur le capot et les portières, grandes bandes roses sur les pare-chocs avant et arrière et deux grandes inscriptions avec des sérigraphies qui se repèrent de loin : « POLICE Pink Police Patrol » et le numéro de téléphone d’urgence 1515. Sur le toit, la voiture est également équipée de quatre caméras et d’un gyrophare. Elle est en outre pourvue d’un GPS et d’un système radio qui la relie à une salle de contrôle créée spécialement pour transmettre les appels et coordonner les actions de cette unité pas comme les autres.

Le commandant B Sandhya, une policière très expérimentée, devance déjà notre première question : Mais pourquoi tout ce rose ? « Notre mission est claire : venir au secours des femmes qui nous appellent et, dans l’intervalle, assurer des missions de dissuasion et de sensibilisation. Dans l’esprit des gens, le rose est une couleur associée aux femmes. Du coup, le message est très clair pour tout le monde : nous sommes des femmes, représentant la loi, au service des femmes. N’importe qui, de n’importe quel âge, sachant lire ou pas, originaire du Kerala ou pas, peut le comprendre », explique-t-elle.

Effectivement, si le message semble simpliste au premier abord,

il est peut-être finalement plus pertinent que prévu… Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la nouvelle de l’existence de cette brigade féminine s’est répandue rapidement auprès de la population locale. Selon le commissaire adjoint K Laljy, le centre de contrôle a reçu pas moins de 4744 appels d’urgence en six mois, entre le mois d’août 2016 et le mois de janvier 2017

 

 

 

Similar Articles

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *