Série sur les ONG – The Rising People Welfare Society tend la main aux enfants défavorisés

L’éducation pour rendre autonomes les plus démunis

Actualités

Société

February 13, 2017

/ By and / New Delhi



Pour agir de façon concrète dans la société, un groupe de jeunes Indiens ont pris en charge des enfants laissés pour compte et nécessitant des moyens supplémentaires pour développer leur potentiel au sein d’établissements d’accueil existant dans leur communauté. Ainsi est née la « The Rising People Welfare Society », une Organisation Non-Gouvernementale (ONG), basée à New Delhi, la capitale indienne, et s’occupant de l’éducation et de la santé des personnes marginalisées, essentiellement les enfants.

 

ngo-trpws

Si les mesures prises par le gouvernement indien restent insuffisantes pour répondre aux exigences de cette très large partie de la population restant marginalisée, des organisations comme TRPWS travaillent inlassablement à améliorer le niveau d’éducation et à combattre toutes les formes de discriminations.

Un petit parc public dans l’Ouest de New Delhi s’anime avec les nombreux sourires de jeunes enfants qui y étudient, peignent ou apprennent même des travaux manuels. Défavorisés, ces enfants semblent pourtant très heureux et cela est communicatif.

« Ma fatigue disparaît quand je passe mes weekends avec ces enfants. J’aime bien dessiner et étudier avec eux », explique Shrishti Kataria, étudiante à Amity University, dans la région de New Delhi, qui est engagée auprès de The Rising People Welfare Society (TRPWS).

Née en 2012, cette ONG basée à New Delhi aide des orphelins ou des enfants sans-abris à découvrir leurs atouts et à exploiter leur potentiel.

Rahul Kumar Verma est l’un d’entre eux. Lycéen de la capitale, il souhaite de tout coeur devenir un jour un grand joueur de cricket et ne peut que remercier TRPWS d’avoir éveillé concrètement ce désir en lui. Rahul a découvert l’organisation en avril dernier grâce à un ami et la fréquente depuis de façon régulière. Auparavant, il ne faisait rien le dimanche. Mais depuis qu’il a constaté ses progrès en étudiant régulièrement et en s’engageant dans des activités comme la danse ou le sport, il est plus que jamais motivé pour réaliser ses rêves, comme beaucoup d’autres enfants autour de lui.

Briser les chaînes de la société

TRPWS veut servir la société et son équipe s’efforce d’aider tous ceux qui en ont besoin.  A commencer par les enfants du quartier de Tilak Nagar, dans l’Ouest de New Delhi, auxquels l’ONG dispense des cours d’éducation. Les bénévoles de l’organisation encouragent notamment les jeunes à adopter un meilleur mode de vie et à briser les chaînes d’une société parfois oppressive à leur égard. Au contraire, il s’agit de savoir formuler son rêve, pour mieux le réaliser et dessiner un meilleur avenir.

L’ONG donne aussi aux jeunes des quartiers pauvres des cours pour développer leurs compétences en matière de communication et leurs qualités relationnelles. Les stagiaires et les bénévoles de la structure viennent de milieux variés, tant en matière d’éducation que d’environnement de travail et les enfants bénéficient ainsi d’une exposition à une grande variété d’expériences et de sujets.

Chaque vendredi et chaque dimanche, l’équipe rassemble les enfants de ces quartiers et leur explique l’importance d’une bonne éducation.

Il ne s’agit pas seulement de connaissances théoriques notées assidûment dans un cahier mais bien d’un état d’esprit pour élargir son horizon et le champ des possibles. L’enseignement de valeurs comme la dignité, l’honnêteté, l’amitié, la fraternité et le plaisir du partage sont aussi essentiels, pour que ces enfants ne basculent pas dans des activités illicites, auxquelles ils sont naturellement exposés dans la rue, et pour leur inculquer le sens des responsabilités en société.

L’organisation a acquis la conviction que les enfants apprennent plus vite sur le terrain, en participant à des activités ludiques, qu’en lisant uniquement des livres ou des manuels. Les jeux interactifs sont donc extrêmement présents et mobilisent joyeusement les plus jeunes.

Les weekends sont variés et bien remplis. Ils sont notamment consacrés à la recherche de nouvelles idées, à des activités de développement personnel, des voyages éducatifs. On plante aussi des arbres, récolte de nouveaux fonds et expose par exemple les œuvres des jeunes participants.

Si les mesures prises par le gouvernement indien restent insuffisantes pour répondre aux exigences de cette très large partie de la population restant marginalisée, des organisations comme TRPWS travaillent inlassablement à améliorer le niveau d’éducation et à combattre toutes les formes de discriminations.

Dans la cadre de cette nouvelle série sur les ONG, nous vous présenterons la semaine prochaine l’organisation Durbar (indomptable ou invincible en bengali) qui vient en aide aux prostituées en Inde.

Similar Articles

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *