Un portrait rarissime du Mahatma Gandhi

Adjugé et vendu à Londres

Actualités

Culture

July 13, 2017

/ By and / New Delhi



Le Mahatma Gandhi, figure politique marquante et combattant de la liberté indienne

Le Mahatma Gandhi, figure politique marquante et combattant de la liberté de l’Inde

Un portrait au crayon du Mahatma Gandhi ainsi que quelques unes de ses lettres manuscrites ont été vendus chez Sotheby’s à Londres.

Une œuvre datant de 1931 par John Henry Amshewitz a été vendue aux enchères chez Sotheby’s, à Londres, le 11 juillet dernier. Rare portrait au crayon du Mahatma Gandhi, figure politique marquante et combattant de la liberté de l’Inde, l’œuvre montre Gandhi assis au sol en train d’écrire. Sur le portrait, on peut lire : « Truth is God (la vérité pour seul Dieu) / MK Gandhi / 4.12.’31 ». Prétendument réalisé lors de la seconde conférence sur l’Inde britannique organisée à Londres en 1931 à laquelle Gandhi assistait, le portait a été estimé entre £ 8000 et £ 12 000 (8 950 et 13 420 euros).

« Gandhi refusant, en règle générale, de poser pour les photos officielles, encore moins les portraits, cette œuvre est une représentation rarissime du leader politique au travail », soulignait le communiqué publié par Sotheby’s, la plus ancienne maison de ventes aux enchères d’objets d’art au monde.

Mis en vente pour la première fois 86 ans après son exécution, le portrait avait été offert à une famille proche de Kingsley Hall – où résidait Gandhi et peu après son départ – qui l’a conservé jusqu’à aujourd’hui.

La vente a également proposé une série de lettres manuscrite adressées par Gandhi à Sarat Chandra Bose, éminent activiste politique indien de l’époque, et sa famille. Ces documents contiendraient des remarques importantes concernant la partition de l’Etat du Bengale en deux parties : l’Etat du Bengale Occidental (Est) et le Bangladesh (pays limitrophe). Ces lettres ont été écrites peu avant l’assassinat de Gandhi et soulignent l’énorme pression à laquelle il a dû faire face sur la fin de sa vie.

« Gandhi a initialement soutenu les efforts de Bose avant de changer de position. Il n’était pas d’accord avec l’idée du Bengale communiste de Bose. Voyant que les forces politiques en faveur de la partition du Bengale étaient inflexibles, Gandhi œuvra plutôt à en atténuer les conséquences », souligne un quotidien indien citant le communiqué de Sotheby’s avant de publier un extrait tiré d’une de ces lettres, « Vous devriez renoncer à l’idée d’unifier le Bengale et cesser de perturber le climat mis en place pour sa partition. »

D’autres lettres mises en vente parlent des relations amicales que Gandhi entretenait avec Bose et sa famille. Datées du milieu des années 1940, elles évoquent également les visites de Gandhi au domicile de Bose à Kolkata (autrefois Calcutta) et témoignent de ses discussions sur le développement et l’avenir de l’Inde avec Amiya Nath Bose, fils de Sarat Chandra. L’ensemble ces lettres a été estimé entre £ 23 000 et £ 33000 (25 800 et 37000 euros).

Similar Articles

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *