Narendra Modi en France

Une nouvelle dynamique au cœur des relations Inde-France

Actualités

International

Politique

June 5, 2017

/ By and / Paris

Indes

Le Premier ministre indien Narendra Modi était en France, ce 4 juin 2017, dernière étape de sa tournée de 4 pays européens.

Le Premier ministre indien Narendra Modi était en France, ce 4 juin 2017, dernière étape de sa tournée de 4 pays européens.

Le Premier ministre indien Narendra Modi était en France, ce 4 juin 2017, dernière étape de sa tournée de 4 pays européens. Organisée à la dernière minute, cette visite est le gage d’une nouvelle dynamique Franco-indienne, notamment en termes d’énergies vertes et renouvelables.

Moins de trois semaines après l’élection du nouveau président français, et à la veille d’une élection parlementaire visant à lui donner une majorité gouvernementale, le moment n’était peut-être pas le plus approprié pour accueillir le représentant d’un partenaire stratégique et commercial aussi important que l’Inde.

C’est dans ces circonstances que le nouveau locataire de l’Elysée, Emmanuel Macron, a accueilli à Paris le Premier ministre indien, Narendra Modi. Une première rencontre entre deux leaders qui ont redéfini le paysage politique de leur pays respectif et soulevé l’agitation de leurs opposants.

A peine deux jours plus tôt, la décision déconcertante d’un Chef d’Etat – partenaire stratégique et commercial majeur, tant de la France que de l’Inde – qui lui aussi a redéfini le paysage politique et diplomatique, tant dans son pays que dans le monde entier, a précipité la visite de Modi et insufflé à cette rencontre un caractère d’urgence et une nouvelle dynamique. Une visite qui apparaît aujourd’hui comme des plus opportunes !

Bien que soudaine, la décision attendue du président américain, Donald Trump, de se retirer de l’accord de la COP21 sur les changements climatiques, a donné matière à la rencontre Macron-Modi. La France et l’Inde, avec la Chine et les Etats-Unis, ont été les premiers à signer l’Accord de Paris lors de la Conférence sur le climat de décembre 2015.

Les affinités personnelles entre Modi, le président américain de l’époque, Barack Obama et le prédécesseur de Macron, François Hollande, conjuguées au soutien actif du président chinois, Xi Jinping, avaient rendu l’accord possible.

L’accord était encore plus important pour la France et l’Inde, les deux pays ayant tissé une structure multilatérale ambitieuse, l’Alliance Solaire Internationale (ISA) visant à promouvoir l’énergie solaire dans les 121 nations situées entre les Tropiques du Cancer et du Capricorne – une région qui bénéficie de plus de 300 jours de soleil par an.

Grâce à l’ISA, la France et l’Inde sont convenus de produire plus d’un térawatt d’énergie solaire, et ainsi d’apporter l’électricité à des centaines de millions de foyers dans certains des pays les plus pauvres au monde. Ainsi, alors que Trump déchirait l’Accord de Paris, Modi et Macron renouvelaient ensemble leur engagement envers l’accord sur les changements climatiques et l’ISA, et en soulignaient l’urgence.

« Je me rendrai en Inde avant la fin de l’année pour assister à un sommet de l’ISA, non seulement pour montrer notre volonté commune à protéger le climat, mais aussi pour partager les innovations et la technologie de nos entreprises (françaises) et insuffler une nouvelle dynamique et donner une nouvelle base aux relations françaises avec l’Inde », a annoncé Emmanuel Macron après son déjeuner de travail avec Narendra Modi à l’Elysée.

« La première partie de notre discussion a été entièrement axée sur la lutte contre le changement climatique et le fait que nos pays ont beaucoup à faire ensemble pour protéger le climat mondial », a souligné le président Macron.

Et Narendra Modi d’ajouter, « L’accord sur les changements climatiques doit être défendu et respecté, parce qu’il protège un patrimoine mondial, et s’il est mis en œuvre avec succès, ce serait le plus beau cadeau que nous pourrions laisser aux générations à venir. »

Établissant un parallèle entre terrorisme et changement climatique, Modi a souligné que si le terrorisme, l’un des plus grands défis contemporains, fait parti du quotidien des enfants français, la menace moins visible du changement climatique et de la pollution impacte le monde entier tout aussi tragiquement. « L’Inde et la France travailleront ensemble pour protéger le monde de ces deux menaces qui sont pour nous également importantes et stratégiques, » a-t-il annoncé.

Affirmant que les énergies vertes et renouvelables pourraient être le nouveau moteur du développement des relations commerciales franco-indiennes, Modi a également salué les nouveaux investissements français dans ce domaine. « Nous voulons travailler avec la France pour améliorer technologiquement nos transports, le développement urbain grâce aux villes intelligentes et écoénergétiques, ainsi que répondre à nos besoins énergétiques. Cette nouvelle énergie alimentera notre relation bilatérale », a déclaré Narendra Modi.

Similar Articles

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *