Les clés de Delhi

Poésie, Sport et Histoire

Dossier

February 3, 2019

/ By / Delhi

Indes

janvier février 2019

ini

Delhi requiert un bon guide pour vous faire découvrir ses multiples aspects et ses trésors disséminés à travers ses différents quartiers. Plusieurs options s’offrent à vous et nous vous proposons trois manières originales d’aller à la rencontre de son patrimoine et de ses habitants. Que ce soit en vous plongeant dans les écrits d’un blogueur, pour une immersion dans la culture des rues et des maisons d’un Delhi alternatif, ou en suivant un guide passionné à travers la ville à la découverte du patrimoine, à vélo ou à pied, c’est une expérience extrêmement enrichissante qui vous attend !

DELHI AVEC POÉSIE, DANS LES PAS DE « THE DELHI WALLA »

Une bonne manière de découvrir Delhi, comme n’importe quelle autre ville est aussi de s’y aventurer et de s’y perdre. Mais pour cela, rien de mieux que de trouver conseil auprès d’un Delhiwalla (« quelqu’un de Delhi ») qui vous offrira les clés de sa ville. Et il en est un particulièrement incontournable, Mayank Austen Soofi, écrivain, journaliste, blogueur et photographe qui arpente quotidiennement les rues de la capitale pour en faire découvrir toutes les saveurs. Aussi connu sous le nom de « The Delhi Walla », il est unanimement encensé pour son regard unique sur la ville et son précieux témoignage sur une vie urbaine locale en mutation.

Ce lecteur invétéré, qui a débarqué d’une petite ville d‘Uttarakhand et a été tout d’abord serveur dans un hôtel de luxe, a commencé à raconter Delhi et ses habitants en 2007 sur son site The Delhi Walla, The longtime Blog of the World’s First Self-Proclaimed Hyperlocal Homer (ou « le vieux blog du premier Homère hyperlocal auto-proclamé », accompagné d’un compte Instagram et d’une page Facebook. Mayank Austen Soofi est aujourd’hui considéré comme « une encyclopédie vivante de la ville » (Time Out Delhi). Vous pouvez également le lire dans le journal Hindustan Times où il tient une chronique et il est, d’autre part, l’auteur de plusieurs ouvrages, dont une série de quatre guides thématiques, également intitulé The Delhi Walla (réédition en 2013 chez HarperCollins) et le livre Nobody Can Love You More, Life in Delhi’s Red Light District (publié en 2012 chez Penguin), qui à travers mots et photographies, dépeint la vie quotidienne de prostituées d’un quartier de Delhi.

Scène de vie delhiite par The Delhi Walla

Scène de vie delhiite par The Delhi Walla

Dans son blog, au travers d’une grande variétés de rubriques originales – on y trouve même une section « Proustiens de Delhi » ! – ce fervent admirateur d’Arundhati Roy déclare son amour pour les livres et pour le quartier de Nizamuddin, mais surtout, grâce à son œil qui sait capter l’intérêt de moments, de choses simples à côté desquels nous passons souvent, offre un aperçu de la vie et de la culture locales, avec des portraits d’anonymes, la présentation de métiers improbables ou encore des recettes. Il s’agit aussi d’une mine d’informations pour celui qui souhaite découvrir la ville, indiquant de bonnes librairies ou décrivant l’atmosphère de monuments et de lieux cachés qu’il vous donne envie de visiter. Décrit par The Guardian comme une « célébration de la cuisine, de la culture et des livres de la capitale de l’Inde », The Delhi Walla constitue une véritable source d’inspiration pour aller explorer à son tour la ville.

Collectant des centaines d’histoires, au gré de ses pérégrinations – des lieux emblématiques jusqu’aux recoins les plus insoupçonnés et surprenants de la ville – et de ses rencontres avec des anonymes ou des célébrités, ce fin observateur partage une vision alternative de Delhi sans éluder ses difficultés, en mettant en lumière des lieux, des tranches de vie, sous forme écrite et photographique, avec empathie, tendresse, humour et poésie. « Le plus captivant des chroniqueurs de Delhi » révèle ainsi l’âme de la ville. Une ville que ce passionné de Proust, pourtant n’aime pas ! Dans un entretien avec INDES, Mayank Austen Soofi, insiste sur ce point et nous révèle que la ville qu’il « aime de tout son cœur est Paris, le Paris des romans de Marcel Proust ». Mais s’il n’aime pas Delhi car elle est « difficile, abîmée et chaotique », ce sont ces mêmes raisons qui la rendent passionnante à ses yeux, ainsi que sa riche histoire et sa diversité. Pour lui, faire partie de cette ville qui a été « tant de fois conquise et détruite » et qui aujourd’hui offre des « univers complétement différents d’un quartier à l’autre », « faire partie de son passé et de son présent et assister à ses mutations est passionnant ». C’est ce qu’il aime à propos de Delhi, et dans ses écrits on sent qu’elle l’émeut aussi. Mais selon lui, par-dessus tout, « ce qui rend une ville intéressante, ce sont les personnes qui y habitent » et c’est pourquoi il retranscrit l ’essence de la ville au travers d’histoires et de moments de vie de ses habitants, observant toutes les couches de la société.

Le blog de cet expert de l’art de vivre delhiite est unique en ce qu’il photographie la vie locale à un moment donné, qu’il capture les temps qui changent dans cette ville multiple et captivante. Cela était l’objectif que The Delhi Walla s’était fixé. Il l’a atteint et est même allé au-delà en y insufflant un peu de poésie. À consulter absolument, car il vous fera véritablement goûter aux joies de Delhi et vous donnera envie de l’expérimenter vous-même.

Site internet : www.thedelhiwalla.com

DELHI BY CYCLE, UNE EXPÉRIENCE ORIGINALE

cycle

 

Au petit matin, c’est un plaisir de partir à la conquête de la ville. En plein été, la température est plus douce et la ville se révèle plus sereine, bien que la journée semble avoir déjà commencé pour bon nombre de Delhiites. À 6h30, au point de rendez-vous de Old Delhi, notre petit groupe est formé, prêt à découvrir, ou redécouvrir pour certains d’entre nous, les trésors de ce quartier passionnant. C’est d’ailleurs une excellente occasion de faire des rencontres intéressantes. Américains, Indiens, Français… Vous pourrez y rencontrer toutes sortes de profils, des voyageurs comme des résidents, sportifs ou non (le parcours en vélo est accessible à tous à condition de savoir déjà pédaler), mais avec un point commun : l’envie d’en savoir plus sur la ville et de la découvrir autrement. Et notre guide (qui est également le directeur de Delhi By Cycle), Himanshu Shekhar, un amoureux de Delhi féru d’histoire, nous fait naviguer à travers tout le vieux Delhi sur les traces de l’empereur moghol Shah Jahan.

Ce voyage en vélo, à travers le temps et l’histoire, est particulièrement agréable, offrant un souffle d’air rafraichissant ainsi qu’un aperçu varié de l’environnement de la vieille ville ; aux méandres des fameuses étroites ruelles de Old Delhi, se succèdent de plus larges avenues et de charmantes routes bordées d’arbres aussi. Au fil de la promenade, nous faisons des arrêts dans différents sites afin d’en apprendre un peu plus – l’histoire de ces lieux et toutes sortes d’anecdotes liées à la culture, la vie des habitants, l’architecture, l’art culinaire, etc. Nous découvrons ainsi les entrailles du marché aux épices de Khari Baoli, dont les effluves chatouillent agréablement nos narines. Nous faisons aussi une pause chai (thé agrémenté d’épices) qui est l’occasion d’échanger avec les autres participants qui, eux aussi, contribuent à leur façon à la visite en offrant des anecdotes personnelles, telle cette jeune femme qui nous raconte comment ses parents se sont rencontrés et se sont mariés dans l’un des bâtiments que nous avons pu admirer. Une dernière halte nous permet de savourer un plat typique dans l’un des restaurants emblématiques de Delhi, Karim’s, avant de pédaler quelques minutes encore et que le groupe, ravi de son expérience, ne se sépare. Selon le directeur de Delhi By Cycle (DBC), Himanshu Shekar, son équipe, « soucieuse de l’environnement », souhaite offrir, avec les différents parcours thématiques proposés, une expérience de découverte de l’histoire de la ville et de la vie de ses habitants à travers toutes ses ruelles, où se trouvent les « véritables histoires de Delhi ».

Site internet : http://www.delhibycycle.com

LES MARCHES DU PATRIMOINE

old-delhi

 

Plus classiques mais tout aussi passionnantes, les très en vogue heritage walks ou « marches du patrimoine » sont une excellente manière de découvrir la ville, son histoire et la culture indienne. Un large panel de visites existe, de la découverte d’un quartier ou d’un site, tel que le parc archéologique de Mehrauli, à celle d’une thématique précise, telle que la vie de Gandhi ou celle des tawa’ifs (des courtisanes sous l’Empire moghol). Vous trouverez forcément un lieu et un sujet qui vous inspireront.

Si les nombreux organismes offrant ce genre de services ont pour objectif de vous faire découvrir l’histoire, chacun met en avant différentes thématiques et différentes philosophies. Ainsi, Gyan Yatra, qui signifie « voyage de la sagesse » ou « de la connaissance » (créé par Himanshu Shekhar, qui dirige également aujourd’hui Delhi by Cycle) se dit particulièrement attaché à la transmission du savoir sur l’Inde et notamment Delhi, « ville d’histoire et d’histoires, ville de culture et de tradition », à faire découvrir ses réalités et ses lieux et monuments cachés ou peu connus, à travers une approche écoresponsable et soucieuse du tissu social local. Site internet : www.gyanyatra.com

GointheCity, quant à lui, insiste sur l’expérience immersive. Il constitue « un marché aux expériences locales » en vous mettant en contact avec des « passionnés d’histoire, de gastronomie, de photographie, de culture, de vie nocturne, de shopping, etc. et de professionnels dans leurs domaines » qui vous guideront au travers de parcours que l’organisation supervise. Site internet : www.gointhecity.com

Sahapedia, (saha signifiant « ensemble ») est une organisation à but non lucratif qui, sur le modèle de la mise en commun des connaissances, offre des ressources en ligne sur l’art, la culture et le patrimoine de l’Inde, mais propose en outre des « marches virtuelles » à l’aide de vidéos sur son site ainsi que de véritables marches du patrimoine à travers la ville. Site internet : www.sahapedia.org

Le Indian National Trust for Art and Cultural Heritage (ou INTACH), qui est une ONG fondée en 1984 dédiée à la préservation du patrimoine bâti, naturel et immatériel, organise, elle aussi, dans le cadre de ses activités de sensibilisation, des visites thématiques pour découvrir le patrimoine de Delhi. Site internet : www.intach.org

YOU MAY ALSO LIKE

0 COMMENTS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *